16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

17° édition du 11 au 19 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

SOWETO, LE TEMPS DES COLERES

Réalisateurs Siphamandla BONGWANA, Jerry OBAKENG GAEGANE, Gibson STANDFORD, Shandu NDUDUZO, Afrique du Sud, 2016, 60 min

Ils sont six jeunes cinéastes, nés à la fin de l’apartheid, dans différents quartiers de Soweto, l’interminable township situé à l’ouest de Johannesburg.

S’ils n’ont pas vécu l’horreur du passé, ils ont été abreuvés de récits évoquant les souffrances infligées et ont donc, impatients, grandi avec l’immense espoir d’une autre vie.

Réunis en atelier, ils ont parcouru le township, pour traquer toutes les colères qui persistent. Des femmes, des hommes qui n’ont d’autre voie que de prendre leurs affaires en main. A Kliptown, ils vivent dans des baraques de tôle et attendent depuis 20 ans, d’élection en élection, la maison qui leur avait été promise. A Eldorado Park, quartier métis, ils investissent la rue pour mettre fin au trafic de drogue et traquer les dealers. D’autres en tenaille entre la police et les voyous cherchent des poussières d’or que le passé à laisser dans ces immenses terrils qui ceinturent la ville. Un autre groupe d’habitants confronté à une police défaillante, lutte contre le rapt d’enfants dans le but de rançonner les familles. Autant de situations qui nous font découvrir, dans un fourmillement de contradictions, de colères et d’espoir, un peuple déterminé à se battre, à prendre la parole, à défendre ses droits, à construire un pays.

MAMAN COLONELLE

Réalisateur Dieudo HAMADI, RD Congo, 2017, 72 min

Alors qu’elle travaille depuis 15 ans au sein de la brigade contre les violences sexuelles et la protection de l’enfance à Bukavu, en République Démocratique du Congo, où elle est très populaire en raison de l’efficacité de son travail, la Colonelle Honorine apprend qu’elle est mutée à Kisangani, une ville qu’elle ne connaît pas, à 650 km de Bukavu.

Le film suit la Colonelle dans son quotidien : son départ de Bukavu, son installation et la découverte d’un nouveau lieu de travail.

LES FLEURS DU BITUME

Réalisé par Karine MORALES et Caroline PÉRICARD, Tunisie, 2017, 54 min

Dans les rues de Tunis et de Sfax, Chaima danse, Ouméma graffe, Shams slame. Adolescentes de la révolution du Jasmin, elles incarnent les nuances d’un combat commun, celui pour la liberté des femmes dans leur pays. Un combat pacifique qu’elles mènent dans la rue, espace largement occupé par les hommes en Tunisie, et qu’elles ont choisi de reconquérir par la pratique du Street Art.

Un combat qui fait osciller leur quotidien entre peur, espoir, violence, énergie créative et soif de liberté.

LES PILIERS TOMBÉS

Réalisé par Sara EL RHAZOUI et Jérôme FINO, Niger, 2017, 60 min

En juillet 2015, dans la ville de Tahoua au nord du Niger, le médecin Adal Rhoubeid crée le Mouvement Démocratique pour le Renouveau (MDR Tarna). À peine 6 mois plus tard il se présente aux élections présidentielles et législatives, devenant le premier touareg à briguer la présidence du Niger depuis l’indépendance en 1960.

« Tigitawen udanen, Les piliers tombés » accompagne Adal, le temps de la campagne électorale dans sa région natale d’Agadez, la plus déshéritée d’un pays qui figure parmi les plus pauvres du monde. Malgré́ de maigres de moyens et une corruption généralisée, cette aventure dessine un portrait saisissant de l’activité́ politique du Niger.

LES HÉRITIERS DE LA COLLINE

Réalisé par Ousmane SAMASSEKOU, Mali, 2016, 83 min

A Bamako deux collines se font face, séparées par le fleuve Niger.

L’Université de Bamako, dite « la colline du savoir » sombre jour après jour dans la déliquescence. L’AEEM, le syndicat unique des étudiants maliens y fait régner le racket, la corruption, la fraude électorale, avec la complicité d’une partie de l’administration et de certains professeurs. Ses arguments les plus frappants sont les machettes, mais ses « guerriers » ne dédaignent pas les kalachnikovs. Ces leaders syndicaux ne vont à l’université que pour gérer leur business et faire l’apprentissage de techniques de gouvernements qu’ils appliqueront demain, quand devenus leaders politiques, ils s’installeront sur l’autre colline, la « colline du pouvoir », la présidence de la république.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM Signis

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur