Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Documentaires

En route pour le Milliard

Réalisé par : Dieudo Hamadi

2020 - France, Congo Kinshasa (RDC), Belgique 1h28 – VOSTF

Samedi 6 Novembre - 18h - Cinéma des Beaux-Arts

En 2000, la ville de Kisangani, en RDC, fut le théâtre d’affrontements entre deux groupes rebelles congolais alliés à l’Ouganda et au Rwanda. Depuis, l'"Association des Victimes de la Guerre des Six Jours" lutte pour la reconnaissance de ce conflit et demande réparation pour les préjudices subis. Lassés par des années de lutte infructueuse, les membres de l’Association ont aujourd’hui décidé de prendre leur destin en main : après un long voyage sur le fleuve Congo, ils iront faire entendre leurs voix à Kinshasa, au cœur des institutions du pays.

Distinctions

2020 : TIFF - Toronto International Film Festival - Toronto (Canada) - Sélection

2020 : Festival de Cannes - Cannes (France) - Sélection officielle

2019 : Mostra Internationale d'Arte Cinematografica - Biennale di Venezia - Venise (Italie) - Prix du Jury - Final Cut in Venice

 

Réalisé par :

Dieudo Hamadi

Dieudonné Hamadi ou Dieudo Hamadi est un réalisateur et documentariste congolais né le 22 février 1984, à Kisangani. Il tourne et réalise ses films en République démocratique de Congo, pays qui en 2017 ne possède pas de salle de cinéma.

Dieudo étudie la médecine avant de se tourner vers le cinéma. Depuis 2002, il suit plusieurs ateliers de documentaires et des cours de montage et une formation à la FEMIS, à Paris. Il travaille comme monteur, producteur, et assistant-réalisateur, notamment avec Suka! Productions (Le Cap, Afrique du Sud).

En 2013, Dieudonné Hamadi réalise son premier long métrage, Atalaku, qui raconte la campagne électorale de 2012 en République démocratique du Congo.

En 2014, de retour à Kinshasa, il réalise Examen d'état. Dans ce film, il raconte le parcours des lycéens qui ne peuvent pas payer la prime des professeurs. Pour cette raison, ils sont exclus du lycée et ne peuvent pas passer l'examen d'état qui est l'équivalent du baccalauréat.

En 2017, son film Maman Colonelle est primé au festival du réel. Ce film suit au quotidien, Maman Honorine colonelle dans la police congolaise. Elle est chargée de la protection des enfants et de la lutte contre les violences sexuelles. Documentaire en compétition à Besançon et primé.

Guadeloupe – Terre de Rhum et des Hommes

Réalisé par Blaise Mendjiwa

France – 2020 – 1h10

Jeudi 11 Novembre - 20h - Cinéma des Beaux-Arts

Le Rhum est un élément important de l’identité antillaise et, en particulier, guadeloupéenne. Toute l’économie des Antilles françaises du XVIIIème au XXème siècle s’est essentiellement constituée autour de l’exploitation de la canne à sucre et de la production du rhum. Ce rhum s’inscrit dans un terroir, dans un paysage, dans une culture et dans une histoire d’hommes et de femmes que les tumultes de la grande Histoire humaine ont amenés à se croiser dans des circonstances tragiques. Il est le symbole de la formidable résilience d’un peuple qui a su surmonter les affres de l’Histoire et qui veut aujourd’hui, par l’intermédiaire de ses entrepreneurs inventifs et créatifs, faire de cette eau-de-vie un instrument de conquête d’un marché globalisé.

Avec « Guadeloupe – Terre de Rhum et des Hommes », Blaise Mendjiwa (La vraie Histoire du Zouk,Le Monde racisé du cinéma français, 2019) entend mettre en avant le rhum guadeloupéen et raconter son histoire au travers de celles et ceux qui maintiennent et entretiennent un savoir-faire inégalé qui se transmet de génération en génération. Partant à la rencontre des entrepreneurs intrépides qui se lancent dans la fabrication de ces rhums de prestige et des grands chefs qui intègrent le rhum à leurs recettes gastronomiques, le réalisateur restitue cette histoire en mettant en relief les liens complexes qui l’irriguent.

Leur Algérie

Réalisé par Lina Soualem

France – 2020 – 1h12 – Documentaire

Mardi 16 Novembre - 20h - Cinéma Le Majestic (Vesoul)

Après 62 ans de mariage, les grands-parents de Lina, Aïcha et Mabrouk, ont décidé de se séparer. Ensemble ils étaient venus d’Algérie en Auvergne, à Thiers, il y a plus de 60 ans, et côte à côte ils avaient traversé cette vie chaotique d’immigré.e.s. Pour Lina, leur séparation est l’occasion de questionner leur long voyage d’exil et leur silence.

Tonton Manu

Réalisé par Thierry Dechilly, Patrick Puzenat

France 2021 1h30 documentaire

Samedi 6 Novembre - 20h - Cinéma des Beaux-Arts

L'histoire commence le12décembre 2013. Manu a 80ans.

A cet instant, nous ignorons encore que nous allons le suivre
pendant cinq ans. Nous sommes juste saisis par la nécessité
de témoigner du parcours hors norme de cette légende de la
musique.

98713km plus tard, voici le voyage que nous avons fait auprès
de lui et auquel nous vous invitons.

 

Traverser

Réalisé par Joël Akafou

France, Burkina Faso, Belgique - 2020 - 76 minutes

Dimanche 7 Novembre - 18h - Cinéma des Beaux-Arts

"Touré Inza Junior, que tous ses amis appellent Bourgeois, est un jeune homme originaire de Côte d'Ivoire. Depuis la très périlleuse traversée vers l'Europe, il vit en Italie, mais, se sentant vite coincé dans un lieu, il désire déjà repartir. Installé dans un camp de réfugiés géré par une ONG, il attend impatiemment son visa temporaire afin d'organiser sa nouvelle vie lui paraît interminable et il rêve de rejoindre une de ses fiancées en France. Habitué à se débrouiller au quotidien, Touré Inza Junior décide une nouvelle fois de prendre son destin en main, comme on le voyait déjà faire dans le précédent documentaire de Joël Akafou, Vivre riche, qui l'avait déjà suivi ainsi que ses amis en Côte d'Ivoire. Ce précédent film a obtenu, entre autres, le Sesterce d'Or du meilleur court-métrage à Visions du Réel en 2017, en plus de nombreuses récompenses à l'international. Traverser forme un nouveau chapitre dans les récits des rêves d'avenir de certains jeunes Africains en Europe. Un film audacieux et accompli où l'on retrouve les influences du néoréalisme italien."

(Giona A. Nazzaro - Visions du Réel)

Réalisé par :

 

Réalisé par Joël Akafou

Né le 20/11/86 à Bouaké (Cote d’Ivoire), Joël Akafou est diplômé d’un master 2 professionnel en réalisation cinéma à L’ISIS (Institut Supérieur de L’Image et du Son Ouagadougou). Il a réalisé quelques courts métrages Documentaire et Fiction dans le cadre scolaire dont le dernier « NOURAH » qui a été sélectionné dans plusieurs festivals tels que l'African Movie Academy Awards (AMAA) au Nigéria, 2016 ; sélection officielle au FESTICAB Burundi, 2016 ; sélection officielle FESTILAG à Abidjan, 2016. Son premier film documentaire professionnel « Vivre riche » a obtenu le Sesterce d'Or Georges du Meilleur Moyen-Métrage de la compétition internationale du Festival Visions du Réel de Nyon, Suisse, 2017.

Traverser est son premier long-métrage documentaire sélectionné à la 70ème édition de la Berlinale, section Forum.

FILMOGRAPHIE / DISTINCTIONS

NOURAH

VIVRE RICHE

Sesterce d'Or Georges du Meilleur Moyen-Métrage de la compétition internationale du Festival Visions du Réel de Nyon, Suisse, 2017

Prix Corsicadoc - Via Stella, Compétition Nouveaux Talents, 2017

Etoile de la Scam, 2018

TRAVERSER

Grand Prix Janine Bazin du Festival Entrevues de Belfort, 2020

Open City Award, Open City Documentary Festival de Londre, 2021

Marcher sur l'eau

Réalisé par  Aïssa Maïga

France – NIGER - 2021 – 1h30 VOSTFR

Ce film fait partie de la section éphémère "Le cinéma pour le climat" du Festival de Cannes 2021

Dimanche 7 Novembre - 20h - Cinéma des Beaux-Arts

 

Marcher sur l'eau a été tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020 et raconte l'histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d'un forage. Chaque jour, Houlaye quatorze ans, comme d’autres jeunes filles, marche des kilomètres pour aller puiser l'eau, essentielle à la vie du village. Cette tâche quotidienne les empêche, entre autres, d'être assidues à l'école. L'absence d'eau pousse également les adultes à quitter leur famille chaque année pour aller chercher au-delà des frontières les ressources nécessaires à leur survie. Pourtant, cette région recouvre dans son sous-sol un lac aquifère de plusieurs milliers de kilomètres carrés. Sous l’impulsion des habitants et par l’action de l’ONG Amman Imman un forage apporterait l’eau tant convoitée au centre du village et offrirait à tous une vie meilleure.

Ziyara

Réalisé par  Simone Bitton

France - 2020 – 1h39

Samedi 13 Novembre - 18h - Cinéma des Beaux-Arts

"Ziyara", c’est la visite aux saints, une pratique populaire commune au juifs et aux musulmans du Maroc. Aujourd’hui les juifs sont presque tous partis, mais leurs saints sont toujours là. La réalisatrice va à la rencontre de leurs gardiens, humbles et magnifiques protecteurs musulmans de sa mémoire juive. La blessure de la séparation est encore béante, l’écho des guerres d’Orient plane silencieusement sur la rencontre, mais la caméra retisse le lien, recueille anecdotes, sourires, hospitalité et bénédictions, portant le film vers une nouvelle complicité entre filmeuse et filmés.

Réalisé par :

Simone Bitton

Née au Maroc en 1955, Simone Bitton fait des études de cinéma à l’IDHEC. Elle détient la double nationalité franco-marocaine, et vit entre Paris et Rabat. Elle est professeur associée à l’Université de Paris 8 et encadre des ateliers de réalisation aux Ateliers Varan. Elle a réalisé une quinzaine de films et de séries pour la télévision et pour le cinéma. Du film d’archives historiques (Palestine, Histoire d’une terre) à l’essai cinématographique (Mur), en passant par l’enquête (Rachel), la biographie politique (Ben Barka, l’équation marocaine) ou les portraits d’artistes (Les Grandes Voix de la musique arabe et Mahmoud Darwich, la terre comme la langue), tous ses films témoignent d’un engagement humain et professionnel pour une meilleure appréhension de l’actualité, de l’histoire et des cultures d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.



Avec l'appui média de : 
L'Est Républicain Topo le magazine régional des jeunes Diversions maCommune.info  Africultures
Radio France Bleu Besançon RCF RadioSignis

Avec l'appui de : 
Megarama Beaux-Arts