16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Des Cinémas pour l'Afrique

des cinemas pour l'afrique

Le festival des cinémas d’Afrique de Besançon répond à l’appel lancé au Fespaco et à Cannes par Abderrahmane Sissako et Juliette Binoche. Des cinémas pour l’Afrique est un ambitieux projet d’aide à la rénovation de salles de Cinéma en Afrique. Basé sur la souscription et les dons, nous relayons facilement cette initiative avec l’idée d’arriver à offrir un fauteuil pour le cinéma Soudan de Bamako, première salle qui doit être rénovée en 2010.

Par mesure de facilité, c’est l’APACA qui centralise les dons jusqu’au 30 novembre 2009 en Franche-Comté, avec l’objectif espéré d’une contribution conséquente provenant des cinéphiles bisontins et comtois.

Télécharger la plaquette de présentation (PDF) »
Télécharger le bulletin de soutien 2009 (PDF) »
Télécharger le bulletin de soutien 2010 (PDF) »

Des Cinémas pour l'Afrique

Conférence de presse à Canne

L'Association Des Cinémas pour l'Afrique, dont la création a été annoncée lors d'une conférence de presse à Ouagadougou au FESPACO 2009, a pour mission la rénovation des salles de cinéma en Afrique et parie sur la réouverture de certaines salles. Elle a été lancée à l'initiative du cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, réalisateur de La Vie sur terre (1998), Heremakono (2002) et Bamako (2006). Ce projet propose le développement de la projection numérique 2K : un moyen de palier aux problèmes actuels de l'exploitation et de la distribution en Afrique.

Site internet : http://www.cinemasforafrica.com/

Abderrahmane Sissako

cissakoLe cinéma d'Abdherrahmane Sissako raconte l'Afrique, ses couleurs, sa musique, ses odeurs… Et pourtant. Il grandit entre son pays natal, la Mauritanie, et le Mali. Mais très tôt il part pour la Russie, où il suit des études cinématographiques à l'Institut d'État de Cinéma de Moscou, et à son retour c'est en France qu'il s'installe. Dès lors, il réalise des films imprégnés de l'ambiance de son continent d'origine, dans lesquels il revient sur son passé. La qualité de son travail est rapidement saluée puisque son premier long métrage, Octobre, histoire du métissage, est présenté à Cannes en 1993 dans la catégorie Un certain regard. Vient ensuite La Vie sur terre, commandé par Arte dans le cadre de sa sélection « 2000 vu par… », qui remporte plusieurs prix au Fespaco et figure parmi les films projetés lors de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes en 1998, où il reviendra en 2002 pour En attendant le bonheur - et décrochera le prix de la critique internationale - puis en 2006 avec Bamako.

Abdherramane Sissako nous donne une vision poétique du monde, sans pour autant négliger une dimension plus réflexive, qui aborde des thèmes comme la politique ou encore la question de l'être. Il constitue aujourd'hui une figure majeure de la nouvelle génération des cinéastes africains. Sa participation au jury de Cannes 2007 en est la preuve.

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016