16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Edito Direction Régionale des Affaires Culturelles de Franche-Comté

Lumières d’Afrique, le festival des cinémas d’Afrique de Besançon, fêtera en 2015 sa quinzième édition. Cette manifestation s’est en effet imposée comme un moment fort de la vie culturelle bisontine et franc-comtoise, en articulant à la découverte de cinématographies nationales trop souvent absentes de nos écrans des rencontres toujours riches et stimulantes avec des cinéastes, des auteurs et des artistes venus de tout le continent africain et témoignant de son exceptionnelle vitalité et diversité culturelle.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles soutient d’autant plus Lumières d’Afrique que le festival a su s’inscrire dans le tissu culturel local en développant des partenariats féconds et en s’engageant dans l’éducation artistique, à travers notamment les « écrans blancs » ouverts à des associations militantes de Besançon, le « bivouac littéraire », accueillant des écrivains d’Afrique, les expositions se tenant dans différents lieux emblématiques de la ville, ou encore « Afri-mômes », films, spectacles et rencontres spécifiques à destination du jeune public.

Comme les précédentes, cette quinzième édition présentera trois compétitions, longs métrages, courts métrages et documentaires. À travers ces sélections de films inédits faisant la part belle aux jeunes talents, le public pourra découvrir le point de vue engagé et sensible des cinéastes africains sur l’actualité la plus brûlante, loin des clichés folkloriques et des représentations condescendantes encore trop souvent véhiculées.

Cette quinzième édition sera marquée par un autre anniversaire, les 120 ans de la première projection cinématographique publique organisée par les frères Lumière, nés tous deux à Besançon, en 1895. En partenariat avec l’Institut Lumière de Lyon, seront ainsi présentés l’intégralité des 114 premiers films Lumière, aux images rapportées des quatre coins du monde par les fameux opérateurs Lumière. Par ailleurs, un hommage sera rendu à Omar Sharif, le mythique et cosmopolite acteur Égyptien décédé cette année, notamment par la projection de Hassan et Morkos de Rami Hemam, film récompensé à Lumières d’Afrique en 2008 et narrant l’amitié entre un imam et un prêtre copte face au fanatisme.

En dévoilant année après année la richesse, le dynamisme et l’originalité de ses cinémas, c’est à une autre vision de l’Afrique que le festival invite, à épouser d’autres regards sur le monde, le langage universel du cinéma dépassant les particularismes et permettant d’authentiques et vivifiantes rencontres avec l’autre. C’est ce que je souhaite, au nom du Ministère de la Culture et de la communication, aux toujours plus nombreux spectateurs des Lumières d’Afrique.

 

 

Bernard Falga

Directeur Régional des Affaires Culturelles de Franche-Comté

Édito Conseil régional de Franche-Comté

Les anniversaires nous offrent une occasion de nous souvenir, de resserrer les liens pour envisager l’avenir et d’explorer la vie encore et encore. La Région s’associe à cette 15ème édition de Lumières d’Afrique qui rendra cette année un vibrant hommage aux pionniers du cinéma que sont les frères Lumière, en projetant l’intégralité de leurs 114 premiers films. Hommage à ceux qui marquèrent les débuts d’une aventure artistique, technique et qui mirent l’image animée au cœur de nos vies. Hommage aussi au grand acteur Egyptien Omar Sharif et, à travers lui, au cinéma égyptien, à la joie, la critique sociale et l’émancipation qu’il représenta dans ce monde arabe aujourd’hui meurtri et tiraillé entre des mouvements réactionnaires et violents et des mouvements de libération porteurs des valeurs démocratiques. Hommage enfin au poète humaniste, Abderrahmane Sissako, qui avec son film graphique et symbolique Timbuktu, a touché les cœurs et ouvert les esprits.

Si ces hommages inscrivent le festival dans une longue tradition, je n’oublie pas qu’il fera cette année la part belle aux premières œuvres, fictionnelles ou documentaires, de courte ou de longue durée, contribuant à faire connaître la création d’un continent riche de talents multiples et en pleine mutation.

Je remercie les équipes qui ont élaboré cette programmation et nous offrent l’occasion de nous intéresser à la littérature, aux débats politiques et intellectuels du continent africain. Que cette quinzième édition soit l’occasion pour chacune et chacun de s’émerveiller, de penser et d’échanger.

 

Marie-Guite Dufay

Présidente de la Région Franche-Comté

Édito Ville de Besançon

Chaque année, c’est avec le même intérêt et le même plaisir que Besançon s’ouvre, grâce au Festival Lumières d’Afrique, à la culture et au cinéma africain. En fonction de l’actualité, cet intérêt peut être grave ou joyeux, mais il est toujours plein d’espoir.

En ces temps inquiets où certains cherchent à opposer les cultures, à établir des hiérarchies entre elles, et à tirer profit de leur confrontation, il est plus que jamais nécessaire et salutaire de rappeler que les peuples se sont toujours mutuellement enrichis de leurs différences. En ignorant ce que nous ont apporté et ce nous apportent encore aujourd’hui l’Afrique et la diversité de ses cultures, nous prenons le risque d’appauvrir notre avenir. 

Le Festival Lumière d’Afrique permet d’entretenir ce dialogue et de découvrir de nouvelles facettes jusqu’alors ignorées de ce continent, immense tant par sa géographie que par ses talents.

Je tiens à remercier Madame Raoudha Kacem, Présidente de l’APACA, et Monsieur Gérard Marion, Directeur du festival, ainsi que tous les organisateurs et les bénévoles de l’association qui préparent et mettent en œuvre, chaque année avec le même enthousiasme, le Festival Lumières d’Afrique.

Je vous souhaite à tous un bon festival.

 

Jean-Louis Fousseret

MAIRE de Besançon

Président du Grand Besançon

Un festival qui explore et se souvient !

« Lumières d’Afrique » depuis sa création en 1996 est attentif à accompagner les nouveaux réalisateurs issus du continent africain qui recherchent au travers de courts métrages ou long métrages de fiction à présenter des œuvres personnelles et innovantes. Pour cette 15° édition la part belle est faite aux premières œuvres, continuant aussi l’esprit des frères Lumières pour la découverte et l’audace.

Nous fêtons en 2015 la 15° édition du festival et nous avons eu la volonté de proposer de voir ou revoir les 5 derniers « coups de cœur du public », dont Timbuktu qui était en avant-première lors du dernier festival et qui a eu la carrière que nous connaissons (7 césars et une nomination aux oscars entre autre)

La compétition des longs métrages de fiction est constituée de films inédits qui vont nous faire voyager à travers tout le contient avec pour la première fois un film éthiopien.

Une compétition documentaire, une compétition de courts métrages de fiction, de nombreux invités, des expositions, des écrans blancs vont rythmer cette semaine bisontine  aux couleurs de l’Afrique en proposant des rencontres et la découverte de nouveaux talents.

« Lumières d’Afrique » c’est aussi une proposition riche et pertinente pour le jeune public avec « Afri-Mômes » et le temps de la rencontre avec la littérature au travers du bivouac et la présence d’auteurs locaux venant du grand continent.

Le festival se souvient aussi en 2015 du 120° anniversaire de la projection du premier film par les frères Lumières. Après avoir tourné « Sortie des usines Lumière », le 19 mars 1895, la première projection publique des œuvres des frères Lumière aura lieu à la fin du mois de décembre de la même année, au Salon indien de l'hôtel Scribe, situé sur le boulevard des Capucines à Paris. Nous aurons la chance de découvrir l’intégralité des 114 premiers films Lumière accompagnés par l’institut Lumière de Lyon.

Nous aurons un temps de mémoire aussi en rendant hommage au grand acteur Egyptien que nous retrouverons dans deux films marquants, dont un qui avait gagné à Besançon « Hassan et Morkos »

Oui, les lumières d’Afrique vont encore briller durant 10 jours à Besançon. Bon festival à toutes et à tous !

 

Gérard Marion
Directeur du festival

Crédit photo : Didier Viodé

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016