16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Afri-Mômes

Affiche Afri-mômesAfri-Mômes 2013, c’est par ici !

Souvent dans nos esprits elle se limite au soleil et aux tam tam… La proposition Afri-Mômes pour le jeune public souhaite faire découvrir des nouvelles facettes du continent pour les plus jeunes à partir de 3 ans parfois avec des contes, du cinéma, du spectacle vivant et de nouveaux lieux à explorer à Besançon. Une balade formidable pour rencontrer des artistes riches de leurs savoirs, inventifs et disponibles. Afri-Mômes est une initiative qui se veut à la fois exigeante et ludique, aventureuse grâce à ses artistes venus d’ici et de là-bas, familiale par son ambiance populaire et par son coût et généreuse par sa programmation.

Pour l’édition 2013, une nouveauté, avec la Case à Livres, et nous sommes heureuses de retrouver nos amis de la maison de quartier de Saint-Ferjeux.

Bon Afri-Mômes à toutes et à tous !

Une proposition de Marie-Julie Marche, Martine Desgranges, Anne-Christine Derrien, Paulette Kaba, Catherine Baïbet, Chantal Kalombo.

Télécharger le programme Afri-Mômes (PDF) »

Votre programme Afri-Mômes

Samedi 9 novembre
10 h 30 Ciné-contes Moko, enfant du monde • Petit Kursaal • À partir de 3 ans.
16 h 00 Si l’Afrique m’était contée • Salle Battant • À partir de 3 ans.

Dimanche 10 novembre
11 h 00 Cinéma Kirikou et les hommes et les femmes • Cinéma Victor Hugo • À partir de 3 ans.

Lundi 11 novembre
16 h 00 Conte Rêve d’Afrique • Salle Battant • À partir de 6 ans.

Mercredi 13 novembre
10 h 00 Ciné-contes Moko, enfant du monde • Petit Kursaal • À partir de 3 ans.

Samedi 16 novembre
14 h 30 Ateliers libres Bogolans • Comité de quartier Rosemont Saint-Ferjeux.
16 h 00 Conte Baounane • Centre Nelson Mandela • Tout public, à partir de 3/4 ans.

Dimanche 17 novembre
11 h 00 Cinéma Chimpanzés • Cinéma Victor Hugo • À partir de 6 ans.

Programmation scolaire

Mardi 12 novembre
9 h 30 Conte Rêve d’Afrique • Salle Battant
9 h – 12 h Expo Vues d’Afrique • Salle Proudhon

Mercredi 13 novembre
10 h 00 Ciné-contes Moko, enfant du monde • Petit Kursaal

Jeudi 14 novembre
9 h – 12 h Expo Vues d’Afrique • Salle Proudhon
Midi Menu africain dans les cantines scolaires de la ville de Besançon

Vendredi 15 novembre
9 h – 12 h Expo Vues d’Afrique • Salle Proudhon

Kirikou et les hommes et les femmes

Dimanche 10 novembre à 14 h • Cinéma Victor Hugo • Précédé par un conte d’Alfreb M’Bongo • Entrée : 5 €

Kirikou et les Hommes et les Femmes

Animation • Réalisé par Michel Ocelot • Avec les voix de Romann Berrux et Awa Sène Sarr • France, 2012, 1 h 28 • À partir de 3 ans.

Le grand-père nous accueille dans sa grotte bleue, pour de nouvelles confidences. Il restait encore de beaux souvenirs de l’enfance de Kirikou à évoquer : les moments où il a aidé les hommes et les femmes de son village et d’ailleurs… Il nous raconte alors comment Kirikou, grâce à sa bravoure et son intelligence, est venu au secours de la femme forte, dont le toit de la case avait été détruit par Karaba. Il nous apprend par quelle astuce le petit héros a retrouvé le vieux grincheux, qui s’était égaré dans la savane, puis comment une griotte menacée par la sorcière a finalement pu transmettre son savoir aux habitants du village. On découvre aussi le secret d’un mystérieux monstre bleu, et enfin, grâce à une flûte liée à la famille de notre héros petit et vaillant, le pouvoir magique de la musique.

Michel Ocelot, né à Villefranche-sur-Mer en 1943, est réalisateur de films d’animation. Il réalise son premier court-métrage en 1979, Les Trois Inventeurs, qui sera primé à Londres.

Des longs-métrages, tels que Kirikou et la sorcière (1998), Kirikou et les bêtes sauvages (en coréalisation avec Bénédicte Galup, 2005) et Azur et Asmar (2006) s’ajoutent à son palmarès. En 2011, son long-métrage Les contes de la nuit est le seul film français sélectionné en compétition à la 61ème édition du prestigieux Festival International du Film de Berlin. La même année, le Prix Henri-Langlois “Film d’animation et de l’image animée” lui est décerné pour l’ensemble de son œuvre.

Chimpanzés

Dimanche 17 novembre à 14 h • Cinéma Victor Hugo • Entrée : 5 €

Documentaire • Réalisé par Mark Linfield et Alastair Fothergill • Raconté en français par Ary Abittan • 2013, États-Unis, 1 h 17, VF • À partir de 6 ans.

Chimpanzés

Dans une forêt d’Afrique équatoriale, Oscar, un bébé chimpanzé, découvre la vie. Élevé par sa mère, au milieu de son clan, il apprend l’usage des outils, part à la recherche de la nourriture, et explore la nature alentour. Avec lui, nous découvrons les relations sociales entre ces grands singes, si proches de l’homme Le groupe, dirigé par Freddy, l’alpha mâle expérimenté, s’aventure sur les terres du clan voisin pour trouver les fruits essentiels à sa survie. Mais ces incursions sont périlleuses et entrainent des guerres fratricides. Au cours de l’une d’entre elles, la mère d’Oscar disparaît. Il est désormais seul, et condamné. Son seul espoir : trouver une famille d’adoption…

Tourné au fil des mois dans des conditions extrêmes, Chimpanzés raconte une histoire vraie, unique, inventée par la nature… Ce documentaire somptueux, produit par Disneynature, est une expérience intense et bouleversante au coeur de la jungle. À voir en famille.

Alastair Fothergill, né à Londres en 1960, est producteur de documentaires sur la nature pour la télévision et le cinéma – série multi primée The Blue Planet (2001), Planet Earth (2006) – et co-directeur de longs métrages Deep Blue et De la Terre.

Mark Linfield, né en Grande-Bretagne, est producteur de documentaires sur la nature pour la télévision et le cinéma, et directeur – Earth, de Disneynature en partenariat avec Alastair Fothergill. Il a débuté sa carrière de réalisateur avec un documentaire de la BBC sur les gorilles au Congo.

Les Toiles d'Afrique : Moko, enfant du monde

Samedi 9 novembre à 10 h 30 • Mercredi 13 novembre à 10 h 00 • Petit Kursaal • Entrée : tarif unique 3 €

Ciné-contes mis en scène par Abdellatif Targhaoui, conteur Virginie Paveau • Séances de courts métrages et contes • Durée 1 h • Dès 3 ans.

Axé autour des films d’animations Moko, enfant du monde, ce spectacle réunit plusieurs disciplines artistiques telles que le conte, la marionnette, la musique, le chant et la magie. Il est composé de la projection de 7 épisodes entrecoupés de scènes de vies en Afrique jouées entre conteurs, personnages masqués et marionnettes, soutenus par une instrumentation traditionnelle de ce continent.

Moko, enfant du monde12 épisodes de 5 minutes • Courts métrages d’animation réalisés par Sonia Grandame et Joachim Hérissé. Scénaristes Arnaud de Buchy, Emmanuelle Reyss, Jean-Baptiste Lorenzo • 2009, France, VF.

Moko est un jeune garçon dune curiosité infinie et dune imagination débordante. Son grand défi : découvrir le monde. Il s’interroge sur ce qu’il voit les étoiles, les arcs en ciel, les tornades, les saisons… Moko est un aventurier, avide de rencontres et d’émotions. Il est à la fois joyeux et effrayé par les phénomènes naturels qui l’entourent.

Virginie Paveau, comédienne et marionnettiste, conceptrice de marionnettes, masques, décors et accessoires. Après une formation universitaire, elle s’initie au théâtre de rue au sein d’une troupe nomade de musiciens et jongleurs qui parcourent l’Europe de 1999 à 2001. Puis, elle co-fonde la compagnie Droubies K. (marionnette) dans laquelle elle sera très investie jusqu’en 2011. Elle fait également partie depuis 2006 de la Cie La Carotte (théâtre tout terrain).

Abdellatif Targhaoui, conteur d’origine marocaine. Ces contes fusent comme des flèches tirées d’un arc-en-ciel. Ils font mouche à tous les coups, pour toucher là où ça fait rire. Ces contes fous, vous apostrophent, vous bousculent, vous régalent. Ils se dégustent comme un verre de thé à la menthe brûlant.

Si l'Afrique m'était contée

Samedi 9 novembre à 16 h 00 • Salle Battant • Entrée : enfant 2 € / adulte 4 €

Par Alfred M’Bongo, conteur • Tout public, à partir de 3/4 ans • Durée 1 h.

Alfred M’Bongo, Congolais, conteur-musicien, auteur-compositeur-interprète. Dans son spectacle, Alfred M’Bongo sait avec talent conjuguer réalisme et étrange. Il ne vous dit pas les contes, mais par sa gestuelle, ses regards, son énergie sur scène, il dessine, peint ou projette oralement des histoires à rebondissements où les larmes et les rires jouent au chat et à la souris.

Quelques contes…

Mossikassika, le petit poussin • Dans une histoire de randonnée initiatique, Mossikassika, un frêle et gentil poussin décide d’affronter le méchant roi responsable de la mort de ses parents. Il rencontrera de grands dangers, et se fera beaucoup d’amis. Mais le roi est redoutable, et va réserver les pires épreuves à Mossikassika…

Le champ d’Elima la Sorcière • Prétentieux,Ndouniama s’aventure dans un champ interdit. Le sortilège l’ayant frappé, sa sœur Matongo entre en scène pour tenter de le sauver. Or, la sorcière est méchante, très méchante et très cruelle…

Le petit Dan & le Dragon • Histoire dramatique de deux enfants dont la survie passe pas l’affrontement successif des mystères et des dangers de la forêt, de bêtes sauvages, de la méchanceté des hommes et du féroce dragon…

À l’issue du spectacle, dégustation de saveurs d’Afrique !

Rève d'Afrique

Lundi 11 novembre à 16 h • Salle Battant • Entrée : enfant 2 € / adulte 4 €

Par la Compagnie N’Siiri • Du chant, des rythmes, de la danse, des couleurs, des univers sonores, tissés de contes traditionnels • À partir de 6 ans • Durée 1 h 15.

En cinq tableaux, les artistes présentent un portrait simple, poétique, et entraînant de l’Afrique. Rêves successifs, bigarrés ou plus sobres. A travers les histoires, on voyage dans la savane, le désert, on frôle la grande forêt tropicale humide, on se promène dans un village, on croise des esprits aidants ou maléfiques, on aperçoit l’arbre à palabre, on entend l’hippopotame ou la panthère…

Puisées dans le patrimoine culturel de Côte d’Ivoire, ou s’en inspirant, les danses de masque éclairent ce spectacle. Ainsi, le “Zaouli”, masque représentant la beauté de la femme chez les Gouro, ou le “Doué”, la natte qui danse, illustrent l’importance de la danse et du masque dans la société africaine. Les “statues”, géants hauts en couleurs, sont une pure création de la troupe, mais réalisées à partir de tissus et têtes venus d’Afrique. Les contes sont issus essentiellement de traditions d’Afrique de l’ouest, auxquelles ils donnent un sens, proche ou inspiré, en se mêlant aux percussions et aux masques.

La compagnie N’Siiri (“conte” en Bambara, la langue du Mali) est composée de quatre artistes formés en Afrique par de grands maîtres, au plus près des enseignements originaux. Ils participent aussi à de nombreux projets collaboratifs • Ary Denegnan, chanteur, musicien, danseur • Brice Alexis, djembé • Anthony Negrello, dundun (tambours) • Julien Costagliola, conteur.

À l’issue du spectacle, dégustation de saveurs d’Afrique !

Baouane

Samedi 16 novembre à 16 h • Centre Nelson Mandela • Entrée libre dans la limite des places disponibles

Par la Compagnie Car à Pattes • Tout public, à partir de 3/4 ans • Durée 1 h.

Dans la province du Walo, au nord du Sénégal, la pluie se fait attendre… Les terres sont desséchées et toujours pas la moindre trace d’un nuage. Mamadi, le griot, décide de rassembler tout le village pour commencer le “Baounane” – un rite traditionnel où musique, rythmes, contes, chants et danse se mêlent pour appeler la pluie…

Mamadi nous emmène à la rencontre de Bouki la hyène qui veut devenir herbivore, des chimpanzés qui se frappent la poitrine avec les poings, des babouins qui marchent sur quatre pattes, mais aussi de Diabou N’Dao, la petite fille qui aimait casser des gnioules et qui n’avait pas peur du lion.

Autant d’histoires et de paroles ancestrales qui entraînent petits et grands dans un imaginaire bercé de magie africaine…

La compagnie Car à Pattes, créée à Amiens en 1997,est une compagnie de théâtre professionnelle qui articule ses activités autour des créations, de leur diffusion, et des actions de formation. Les spectacles de la compagnie s’adressent à tout public dès le plus jeune âge, et mêlent différentes techniques : jeu de comédiens, marionnettes, masque, chant, musique, vidéo. Issues des arts du récit et de la parole, de notre mémoire collective, ou du répertoire contemporain, les histoires privilégient un propos actuel, offrent une ouverture sur le monde et la diversité de ses cultures.

À l’issue du spectacle, dégustation de saveurs d’Afrique !

La Case à Livres

Médiathèque départementale du Doubs

Du 9 au 17 novembre, tous les jours à partir de 13 h • Salle Proudhon (espace Vues d’Afrique) • Entrée libre

Espace lecture

Dans la salle d’exposition photographique Vues d’Afrique, la Case à Livres est un espace dédié aux enfants. Ils peuvent y venir feuilleter, lire, regarder des albums, des documentaires ayant trait à l’Afrique ; ou encore se faire lire des histoires et des contes.

Les livres mis à disposition ont été prêtés par les médiathèques de Besançon et la médiathèque départementale du Doubs.

Vues d'Afrique

Du 9 au 16 novembre de 13h à 19h • Salle Proudhon • Entrée libre

Exposition photographique • Visite gratuite, pour enfants de 5 à 12 ans • Durée 1 h 15.

10 photographes amateurs bisontins passionnés font partager leurs découvertes du continent africain au travers de photographies, comme des carnets de voyage remplis de rencontres et d’expérience.

Visite accompagnée sur demande, pour groupe à partir de 10 enfants, au 03 70 93 62 38 • Durée 1 heure environ, avec explication des photographies présentées et dégustation de jus de fruits. Gratuit.

Pays à rencontrer : Bénin, Cameroun, Ethiopie, Maroc, Niger, Sierra Leone au travers de thématiques différentes (architecture, pirogues, marchés, petits métiers, pygmées, l’eau, paysages…).

Les Bogolans

Maison de Quartier Rosemont / Saint-Ferjeux

Samedi 16 novembre de 14 h à 18 h • Maison de quartier Rosemont Saint-Ferjeux • Entrée libre

Rencontre avec Dramane Diarra, artiste et paysan

À Bobo Dioulasso, au Burkina Faso, Dramane Diarra peint toiles et bogolans avec des pigments à base d’argiles et de plantes.

Le bogolan est un tissu teint suivant une technique utilisée au Mali, au Burkina Faso et en Guinée. C’est une toile plus ou moins épaisse en coton, filée et tissée en bandes de petite largeur, elles-mêmes cousues bord à bord pour former des pièces de tissu de dimensions variables. Après une teinture de base obtenue par trempage dans une décoction de feuilles de bouleau d’Afrique (n’galama) et séchage à plat au soleil, l’artiste structure son dessin à la boue fermentée (bogo) avec un calame ou un pinceau. Les parties brun-rouille sont réalisées par décoction d’écorce de mpécou. Les parties blanches, jadis obtenues par frottement au savon, sont aujourd’hui décolorées par un mélange de lessive, chlore et savon de karité.

Atelier peinture bogolans : durée env. 2 h, sur inscription. Maximum 15 personnes. Participation 5 €. Inscription au 03 81 52 42 52.

Après-midi découverte : pour les enfants accompagnés de leurs parents autour d’animations “créatives et gustatives” (danse, henné, contes…). Ateliers libres et gratuits.

Menu des Cantines Scolaires

En marge de cette programmation pour les familles, un repas africain est proposé aux enfants des cantines scolaires de la ville de Besançon.

Repas Africain

Jeudi 14 novembre 2013
Agneau kélé kélé (ragoût d’agneau)
Purée aux patates douces
Lait leben (fermenté)
Pâtisserie orientale

Des lumières sur cette gastronomie :

Le leben, ou lait mala, est originaire du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. C’est un lait caillé consommé après égouttage dans un tissu ou après concentration dans une jarre poreuse qui permet l’évaporation d’une partie de l’eau.

La patate douce (Ipomoea batatas) est une plante vivace de la famille des Convolvulacées largement cultivée dans les régions tropicales et subtropicales pour ses tubercules comestibles. C’est une plante vivace à tiges rampantes pouvant atteindre plusieurs mètres de long. Elle produit des tubercules de forme plus ou moins allongée, voire arrondie, à la peau fine. Suivant la variété, la couleur de la peau est beige, brune, jaune, orange, rouge, violette. La chair du tubercule varie également : blanche, beige, jaune, orange, rouge,rose,violette. Aussi bien les tubercules que les feuilles sont un aliment de base dans les régions tropicales où ils prennent la place de la pomme de terre. En mets salés, leur utilisation est identique à celle de la pomme de terre : cuits à l’eau ou au four, ou bien frits ou sautés mais étant plus sucrés, on peut aussi en confectionner des desserts : compotes, gâteaux, glaces et autres. Et contrairement à la pomme de terre, ils peuvent également être consommés crus. Leur saveur sucrée et leur texture farineuse rappellent un peu celle de la châtaigne. Les feuilles de la patate douce se consomment à la manière des épinards, contrairement à celles de la pomme de terre qui sont toxiques. Elles sont légèrement mucilagineuses et très fondantes tout en ayant quand même un léger croquant. Les jeunes feuilles et les pousses servent de condiments. En Afrique de l’Ouest et à Madagascar, les jeunes feuilles de patate douce sont pilées et blanchies pour être servies avec du riz et de la viande ou du poisson.

Kélé Kélé (recette du Sénégal, pour 10 personnes)

Ingrédients : 2 kg de viande de mouton • 500 g de patate de Fouta (moelleuse et sucrée) • 500 g d’oignon • 1 gousse d’ail • 300 g de tomate concentrée • 1 grosse c. à soupe de moutarde • 1 c. à soupe de vinaigre • huile • 2 bouillons de Maggi • sel, poivre.

Préparation : Épluchez et coupez les patates en dés, faites-les revenir dans l’huile de friture et réservez • Épluchez, lavez et coupez l’oignon en dés, pelez et écrasez l’ail • Coupez la viande en dés • Mettez un peu d’huile dans une marmite, ajoutez la viande et laissez brunir, à feu doux • Ajoutez l’oignon, l’ail écrasé et la tomate, laissez mijoter quelques minutes et ajoutez 1 pot d’eau • Salez, poivrez et ajoutez un peu de vinaigre, de la moutarde et les bouillons de Maggi • Ajoutez les patates et laissez mijoter • Servez chaud.

Remerciements

Sans nos précieux partenaires et collaborateurs, toutes ces manifestations n’auraient pas existé. L’APACA remercie chaleureusement :

  • Toute l’équipe de bénévoles du festival
  • La Ville de Besançon
  • Le cinéma Victor Hugo
  • La librairie Les Sandales d’Empédocle
  • La boutique Faso Tribal
  • La Direction de la restauration scolaire
  • Le Kursaal et toute son équipe
  • Les Francas
  • Les bibliothèques municipales de Besançon et la médiathèque départementale du Doubs
 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016