16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

17° édition du 11 au 19 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Alpha Blondy : Un Combat pour la liberté

En présence de Dramane Cissé et Antoinette Delafin-Cissé réalisateurs

Les chansons d’ALPHA BLONDY ont fait le tour du monde depuis trente ans. Ce premier documentaire qui lui est dédié est un film musical qui mêle éléments biographiques et considérations politiques et spirituelles. De Kingston à Jérusalem, son message universel porté par le reggae touche ceux qui rêvent d’un monde plus juste. Il exprime aussi les préoccupations d’un continent africain en pleine mutation. Chez lui, en Côte d’ivoire, ALPHA BLONDY est apparu comme la voix des sans voix jusqu’à devenir symbole d’espoir. Il passe aussi parfois pour le “fou du roi”. Au gré des chansons qui ont marqué notre époque, le chanteur se souvient des épisodes qui ont fait de lui une star. Un mythe vivant qui appartient à l’histoire de l’Afrique contemporaine.

Petit Kursaal, 13 novembre à 17:30, suivi d'un échange salle Collard.

La Saison des Funérailles

funeral-seasonEn présence de Matthiew Lancit

Réalisé par Matthew Lancit
Canada – Cameroun – 2009 – 94 minutes – Beta

Dans ce qui ressemble à une histoire de fantômes, un étranger se trouve au milieu d'une culture où les morts ne sont pas vraiment morts. De village en village à travers le Cameroun, les habitants le conduisent à des fêtes funéraires où règne la joie. En cours de route, il se lie d'amitié avec ses guides et, de plus en plus, est lui-même hanté par les souvenirs de ses propres ancêtres.

Petit Kursaal, 13 novembre 16:00. Suivi d'un débat salle Collard

Destin au bout du pied

Photo-2Présenté par Michel Vautrot

Réalisé par Yves Maillard
France – 52 mn – 2010 – Beta – français

Pour la première fois, la coupe du monde de football se déroule sur le continent africain, en Afrique du Sud. En Afrique, le foot est l’incarnation d’un fol espoir, celui d’une ascension sociale accessible à tous. Sur un milliard d’habitants, seuls quelques milliers partiront vers l’Europe. Certains, une minorité, réussiront. Ils réaliseront leur rêve. Pour les autres, c’est un parcours semé d’embûches qui les attendra, et au bout, souvent, l’échec.

Destin au bout du pied est un film témoignage sur la fragilité du destin des jeunes Africains qui rêvent d’une carrière de footballeur professionnel en Europe. C’est l’occasion de découvrir un pan de l’envers du décor du football professionnel.

Petit Kursaal, 13 novembre à 14:00. 

Mon Oncle de Kabylie

Réalisé par : Chloé Hunzinger
France – 2010 – 52 min – Beta

En 1948, venus de Kabylie, quatre garçons de huit ans, tous cousins, débarquent à Marseille pour mener leurs études en internat. Pendant quatorze ans, et durant toute la guerre d’Algérie, ils grandissent et s’instruisent en Métropole. Séparés de leurs familles. Soudés, inséparables.

Tout bascule lors de l’Indépendance, en 1962. Tandis que trois d’entre eux retournent vivre dans l’Algérie nouvelle, le quatrième, après un mariage avec une Alsacienne et quelques douloureuses tergiversations, finit par choisir les valeurs de la République. Au fil des ans, il deviendra un « modèle d’intégration »…
Mais que se cache-t-il, derrière une intégration dite « réussie » ? À quel prix paye-t-on cette « assimilation » dans le pays d’accueil ? Est-il possible de faire le deuil de son pays natal ?

Kursaal, 10 novembre à 16:00.

À la rencontre d'un citoyen du monde, entretien avec Jean Carbonare

carbonare

En présence de Madame Carbonare, suivit d’un débat et d'un échange salle Collard.

La vie de Jean Carbonare constitue un itinéraire exemplaire de solidarité et de coopération avec migrants et étrangers, à travers cinq pays et deux continents, en Europe et en Afrique, à Besançon comme en Algérie, au Sénégal ou au Rwanda.

Ce film vise à célébrer la mémoire de ce Citoyen du Monde dans ce qu'elle représente de meilleur en termes d'humanisme et d'engagement associatif ou politique. Il permet d'approcher au plus près ce que fut, pendant un demi-siècle, l'attention d'un homme au sort des plus démunis : des tirailleurs sénégalais abandonnés par les nazis dans un mouroir à Besançon jusqu'à la dénonciation du génocide rwandais un an avant sa généralisation.

Il est surtout l'occasion de mesurer les réalisations concrètes et impressionnantes suscitées par Jean Carbonare dans le cadre de multiples actions de coopération, depuis les premiers chantiers de reboisement dans l'Algérie des indépendances, la relance de nouvelles cultures dans les pays de l'Afrique subsaharienne, jusqu'à la reconstruction de maisons pour les veuves rwandaises.

Jean Carbonare nous donne à entendre que tout est possible quand respect et confiance partagés sont au rendez-vous.

Réalisé par Josette-Alice Bos
France - 2010 - 52 min – couleur
Production : Annexe 8 et Ville de Besançon

Petit Kursaal, 9 novembre à 18:00.

Le Collier et la Perle

collier_et_la_perle

Réalisé par Mamadou Sellou Diallo
France – Sénégal – 2009 – 52 min – Wolof / Français – ST Français

Le collier et la perle est une lettre d’un père à sa fille. Une lettre filmée qui visite le mystère de la femme. De la femme corps de souffrance pour donner la vie, de la femme corps objet de séduction, à la femme corps toujours mutilé. Le film raconte l'odyssée de la femme et la construction du corps féminin.

Petit Kursaal, 9 novembre à 16:00.

Au nom du père, de tous, du ciel

Au nom du père, de tous, du ciel

Réalisé par Marie-Violaine Brincard
France – 2009 – 52 min – DVD – VOST Français

D’avril à juillet 1994 au Rwanda, quelques Hutu résistent à la terreur génocidaire et décident d’accueillir et de sauver des Tutsi. Quinze ans plus tard, malgré des tentatives symboliques de reconnaissance, ils sont toujours marginalisés : traîtres pour certains et tueurs potentiels pour d’autres.

Joseph, Joséphine, Léonard, Augustin et Marguerite racontent comment, au péril de leur vie, ils ont caché des Tutsi et les ont aidés à s’enfuir. Leurs paroles résonnent alors dans les lieux où ils ont résisté, des collines de Nyanza aux rives du lac Kivu, et rendent ainsi sensible l’humanité dont ils ont fait preuve.

Petit Kursaal, 8 novembre à 16:00.

D'Une Rive à l'Autre

dunerievealautreRéalisé par Delphe Kifouani
République du Congo – France – 2009 – 52 mn - beta - | 2009

Brazzaville et Kinshasa sont les capitales des deux Congo. Ces deux pays d'Afrique centrale sont juste séparés par le fleuve aux enjeux politiques et économiques importants.

Il est par son débit, le deuxième fleuve le plus puissant du monde. Une loi bilatérale signée entre les deux pays donne la possibilité aux handicapés d'aller d'une ville à l'autre pour faire le commerce sans payer la douane et les taxes.

Une vague d'handicapés s'y est alors lancée. Le réalisateur les accompagne dans leur quotidien marqué par une succession de voyages en bateau entre les deux villes pour rendre compte des rapports humains qui naissent et se développent au cours du voyage, des enjeux commerciaux.

Petit Kursaal, 8 novembre à 16:00.

Télécharger le dossier de presse (pdf) »

Mugabe et l’Africain Blanc

Mugabe

Réalisé par Lucy Bailey, Andrew Thompson
Royaume uni – 2009 – 90 mn – Beta

En 2008, Mike Campbell – l'un des derniers fermiers blancs au Zimbabwe face au programme de réforme agraire – s’attaque au Président Robert Mugabe devant le Tribunal du SADC (Communauté de Développement Sud-Africain) afin de défendre ses droits. Embarqué dans un procès hors du commun, Mike et sa famille vont devoir faire face à la violence et la cruauté du régime du dictateur. Ce documentaire retrace leur combat.

Cinéma Victor Hugo, 6 novembre à 16:00.

Benda Bilili

bendabilili

Présenté par Mathieu et Sonia Richard de black voices

Réalisé par Renaud Barret, Florent de La Tullaye
Avec Roger Landu, Coco Ngambali, Djunana Tanga-Suele,
France – République Démocratique du Congo – 2010 – 85 mn – 35 mm

Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo.

Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max. Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s'évader. Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, BENDA BILILI nous raconte ce rêve devenu réalité.

Cinéma Victor Hugo, 6 novembre à 14:00

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM Signis

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur