16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie met à l’honneur ses collections

logo-musee

Dans le cadre du festival Lumières d’Afrique, le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie met à l’honneur ses collections en lien avec ce continent fascinant, lointain et pourtant si proche.

Un parcours original se déploie dans tout le musée allant du Sahara paléolithique à l’Egypte antique, en passant par les paysages d’Afrique du Nord qui ont inspiré les artistes français du XIXème et du XXème siècle. Exceptionnellement, une sélection d’œuvres d’art africain provenant de collections privées bisontines et une œuvre contemporaine d’Olivier Bernex « La Révolution de jasmin en Tunisie » seront présentées.

Des visites commentées (« L’Afrique dans les collections du musée » le 5 novembre à 11h, « Les collections archéologiques mauritaniennes » le 13 à 11h avec démonstration de taille de silex) et le concert de clôture du festival de Fayçal Sahli le 13 novembre à 18h devant le tableau « Mustapha » de Théodore Géricault (présenté par Said Nourid) complètent le programme de ce partenariat pluriculturel et métissé.

mustapha-de-gericault vue-exterieure-2

Musée des Beaux Arts et d'Archéologie de Besançon, du 5 au 13 novembre.

Minorité Visible, Cinéma Invisible

MINORITÉ VISIBLE, CINÉMA INVISIBLE.

Photographies de Samuel NJA KWA

minorite-visible-couv-livre

En 2000, lors de la cérémonie des Césars, Luc Saint-Eloy et Calixte Béyala interpellaient la Ministre de la culture de l’époque, Catherine Trautman, sur la non visibilité des Noirs dans le cinéma en France.

Une dizaine d’années plus tard, qu’en est-il ?

eriq-ebouaney

VOUS AVEZ DIT RÉGRESSION ?

En 2009, pour jouer Alexandre Dumas au cinéma la production du film «L’Autre Dumas» avait choisi un Depardieu bronzé avec une perruque pour incarner le « fouillis tropical » du célèbre écrivain, descendant d’une esclave noire, au lieu de proposer le rôle à un acteur afro-caribéen.

Actuellement c’est Johnny Halliday qui joue au théâtre le rôle d’un autre personnage métis sans que personne ou presque en France ne s’en offusque ! C’est à croire que les Noirs - français - ne sont même plus bons pour camper leur propre rôle au cinéma ou au théâtre !

Télécharger le dossier de presse (PDF)

L’AUTEUR

samuel-ndja-kwaNja Kwa, Samuel. Né à Paris XIV il y a quelques lunes. De 7 à 15 ans il a vécu au Cameroun. Celui qui voulait être diplomate est devenu journaliste photographe. Il a crée la biennale DUTA (arts contemporains) à Douala au Cameroun en 2005 et 2007 qui deviendra un festival de photojournalisme en 2012.

Profession: Amoureux des images, de la peinture, de la musique, de la danse, de la vie. Griot de l’existence instantanée,prise sur le vif, saisie dans l’espace et le temps. Narrateur de l’émotion pelliculaire. Narrateur d’une humanité qui se laisse regarder sans se mouvoir. Clic-clac. Image, image raconte-moi une histoire.

Centre Diocésain, du 1 au 26 novembre.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque CNC ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM SignisCNews

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Vitabri Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur