16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Les manifestations autour du festival

Année Senghor

"La Francophonie, c'est cet humanisme intégral qui se tisse autour de la Terre ; cette symbiose des énergies dormantes de tous les continents, de toutes les races, qui se réveillent à leur chaleur complémentaire".

Léopold Sédar Senghor, Esprit, n° 311, 1962.

Télécharger les différents rendez-vous de l'année Senghor depuis le site de l'APACA.

Programme enfant

Pour répondre à une forte demande, les propositions pour les enfants ont été étoffées. Alfred Mbongo, conteur d’origine Congolaise, intervient avec des petits contes avant chaque film du dimanche matin.

Le samedi 12 novembre à 15h salle Proudhon, une heure de conte par Delphine Noly pour les enfants dès 4 ans qui sera suivi d’un goûter composé de saveurs d’Afrique. Les petits contes africains de là-bas et d’ici d’hier et d’aujourd’hui sont des histoires à tiroir dans lesquelles on retrouve les racines africaines mais aussi des influences occidentales. De formidables histoires où la Kora, instrument fort et symbolique en Afrique de l’Ouest occupe une place centrale, tel un personnage témoin reliant le monde du réel à celui de l’imaginaire.

Une contribution symbolique de 1 € sera demandée à chaque participant.

Concours étudiants

Avec l’appui de l’OTU (Office du Tourisme Universitaire) nouveau partenaire du festival qui offre un week-end à Paris pour deux personnes (hébergement et voyage aller-retour) les étudiants de Besançon peuvent participer à un concours tout au long du festival en remplissant des bulletins comportant plusieurs questions simples sur le cinéma africain. Le gagnant sera connu lors du tirage au sort de la soirée de clôture. L’APACA offre en plus, deux entrées au Musée Dapper de Paris et une surprise sur la capitale.

60ème anniversaire de la libération des camps

Triste anniversaire, mais dans la ville du plus important musée de la résistance et de la déportation de France créé à l’initiative de Denise Lorach, ce pan méconnu de l’histoire qu’est la déportation des noirs dans les camps, se devait d’être abordé. Le documentaire de Serge Billé répond, après son livre, tout à fait à cette question et éclairera une partie des attentes sur le sujet.

Année du Brésil en France

Le Brésil est à l’honneur en France cette année ! Outre la musique et la danse qui sont largement célébrés, il nous a semblé important de présenter le métissage culturel de ce grand pays, dont une grand part de la population est issue des côtes africaines suite aux traites négrières. Le film présenté est une contribution à la connaissance de l’histoire du Brésil avec l’émergence d’une des premières république noire au monde suite à une révolte d’esclaves.

Sister in Law

Lycéens et apprentis au Cinéma

L’opération Lycéens et Apprentis au Cinéma a été initiée en 1997 par le Conseil régional de Franche-Comté. L’objectif poursuivi est, non de procurer un simple divertissement aux élèves, mais de leur permettre de rencontrer des oeuvres dans leur espace naturel de diffusion : salle de cinéma ou circuit itinérant avec des spécialistes qui viennent donner les clés de lecture des films présentés. Elle permet actuellement à 11 700 élèves de s’initier à la culture cinématographique par la découverte d’un cinéma de qualité. 68% des lycées participent à cette opération, plaçant la Franche-Comté en tête des régions françaises. Pour l’année 2005-2006 la présentation du film Délits flagrants incite à associer les 430 enseignants de Franche-Comté engagés dans le programme à la projection du documentaire Sisters In Law.

Sisters In Law: documentaire en présence de Nicole Paraiso, avocate, et Serge Duckat, juriste ; nous rejoindront à l’issue de la projection Madame Odile Biyidi, présidente de l’association Survie, et Gaston Kelman, écrivain camerounais. Sisters in law est supporté par le programme Lycéens et apprentis au Cinéma.

Association Survie

L’antenne comtoise de l’association survie a été crée en avril 2004,suite à la rencontre à Besançon au cours de la Semaine de la Solidarité Internationale 2003 avec Monsieur François-Xavier Verschave. C’est une association loi de 1901. Survie est une campagne de citoyens, inspirée par un manifeste-appel de 126 prix nobels contre la faim et pour le développement (1981), face au constat de la mort par malnutrition ou maladies curables, de plus de 35 000 enfants chaque jour. Survie a ainsi mené depuis plus de 10 ans une campagne sur la perspective d’une loi pour la survie et pour le développement. De nombreux citoyens ont alors fait leur message central de cet appel : la faim et la misère ne sont pas des fatalités mais relève du politique avec trois objectifs : réinventer la solidarité internationale de l’aide aux biens publics à l’échelle mondiale, ramener à la raison la politique africaine de la France, combattre la banalisation du génocide.

Survie Franche-Comté
Lucile Mouquod, 03 81 83 01 35, survie.fcomte@voila.fr

Masques d’Afrique

Le muséum d’histoire naturelle de la Citadelle de Besançon accepte durant le festival de rendre accessible ses collections d’art africains qui pour des raisons d’espace ne sont plus montrées au public depuis de très nombreuses années. En préparant le festival, il est apparu évident de mettre en lumière cette belle collection qui a été référencée et photographiée par des spécialistes.

La plupart des pièces seront visible avec un diaporama présenté lors de l’exposition vue d’Afrique et dévoilement le lundi 14 à 18h avec le conservateur Lionel François.

C’est ainsi l’occasion de voire dans de bonnes conditions des pièces maîtresses souvent inconnues à Besançon.

Le Musée des Beaux Arts et d’archéologie, accepte durant le festival de mettre à disposition une vitrine présentant une partie des fonds africains du musée. Un initiative rare qui anticipe une exposition à venir intitulée Les trésors africains cachés de Franche-Comté qui devra permettre aux particuliers qui souvent possèdent de jolies pièce de les exposer dans un cadre sécurisé et valorisant.

Librairie Camponovo

Située au centre ville de Besançon, rénovée entièrement pour offrir une large palette d’ouvrages allant de la littérature à la Bande Dessinée en passant par les Beaux Livres et les ouvrages scolaires, avec un rayon papeterie et carterie, la Librairie Camponovo renouvelle son partenariat avec le festival Lumières d’Afrique en offrant des ouvrages pour le tirage au sort du 19 novembre. Durant tout le festival des livres d’art sur le Cinéma Africain et l’afrique sous ses multiples facettes ainsi que des oeuvres littéraires traitant de l’afrique seront présentés dans la librairie. Une occasion de flâner dans ce bel espace et de continuer à penser aux « lumières d’Afrique »…

Chocolaterie Le Criollo

Chocolaterie artisanale de Besançon animée par Claude Streit et son équipe. Visites possibles du laboratoire artisanal avec un parcours découverte, pédagogique et sensoriel. A travers de grandes vitres et accompagnés par un artisan, il est possible de percer les secrets de fabrication du chocolat dont la plupart des fèves viennent des plantations d’Afrique.

Visites commentées et gratuites

Les mercredi et samedi à 15h, groupes de plus de 20 personnes du mardi au samedi sur rendez-vous.

Le Criollo
Rue du Murgelot – Chalezeule (direction Belfort à coté de Toutocas), 03 81 40 07 23, www.lecriollo.com

Semaine de la Solidarité internationale

Du 12 au 20 novembre 2005 est organisé en France sous l’impulsion du CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement) la 8ème édition de la Semaine de la Solidarité Internationale.

C’est une opération nationale décentralisée qui rassemble tous les thèmes, toutes les facettes, tous les visages de la solidarité internationale. Chaque année des animations se déroulent aux quatre coins de la France pour informer sur les enjeux de la solidarité internationale, aider à mieux comprendre le monde et proposer un éventail de pistes concrètes pour agir en citoyen solidaire.

Depuis le début, l’APACA a fait le choix d’inscrire le festival « Lumières d’Afrique » dans le cadre des propositions de la SSI, pour montrer qu’avec le 7ème art la sensibilisation aux réalités internationales pour devenir solidaire était possible. C’est aussi pourquoi en début de chaque séance de 20h il y a la projection d’un court métrage de sensibilisation.

La Semaine de la solidarité internationale a reçu le prix « conscience du monde » du conseil de l’Europe.

Les Écrans Blancs

Le cinéma depuis son origine a toujours eu vocation à informer, sensibiliser autant que de divertir. Le 7ème art a eu ses courants, ses mouvances, ses grands maîtres, ses penseurs. Il a semblé important cette année à l’équipe de l’APACA de « prêter l’écran » à des structures qui travaillent autour du cinéma ou qui connaissent des moyens riches d’expression différents de ce que nous avons l’habitude de voir. C’est pourquoi depuis l’édition 2004 une section spéciale « Écrans blancs » a été ouverte.

Pour 2005, trois écrans blancs sont proposés : un à l’association Aptaa, un à l’association Physionoma et un au festival Aye Aye de Nancy, festival partenaire qui permettra de découvrir des courts métrages, autre écriture du cinéma.

PhysioNoma

PhysioNoma est une association loi de 1901 créée en janvier 2003 réunissant des rééducateurs, kinésithérapeutes et orthophonistes, motivés par la cause du noma. Cette maladie, un peu oubliée de nos jours, est une gangrène du visage qui sévit essentiellement chez les enfant malnutris de 2 à 6 ans vivants dans les pays en voie de développement. Défigurés par la maladie, ces enfants sont opérés en chirurgie reconstructrice. Mais… on ne se sert pas d’un nouveau visage du jour au lendemain sans rééducation adaptée ! PhysioNoma s’emploie à faire connaître le noma auprès des professions médicales, de mettre en place les rééducations auprès des enfants sur place, et de former les équipes soignantes locales, afin d’assurer un travail de qualité permanent, et à long terme.

Les enfants du Noma, documentaire, mardi 15 novembre à 20h30 au Kursaal en présence du réalisateur et de l’équipe.

Association Pysionoma
Pour tout renseignement, tout contact, et notre agenda, www.physionoma.fr.st.
Pôle Besançon : Pauline Cuvillier • 1, avenue du 60ème RI, 25000 Besançon
Tél. 06 07 85 68 47
Email: pop_6@hotmail.com
Email : assoc.physionoma@laposte.net

Aptaa

L’association bisontine APTAA (Association pour le Partage des Traitements Anti-sida avec l’Afrique), soutient et finance depuis 2001 un programme de traitement du sida à Porto Novo au Bénin, grâce auquel plus de 200 malades sont actuellement traités. Sur place c’est le Docteur Lucien Dossou-Gbété, directeur de la clinique Louis-Pasteur de Porto Novo, qui assure le suivi. Association dynamique présidée par le professeur Hoen de Besançon.

Kalala, documentaire, lundi 14 novembre à 20h30 au Kursaal, en présence du réalisateur et de l’équipe

Association APTAA
Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Saint-Jacques
Centre Hospitalier Universitaire de Besançon
F-25030 Besançon Cedex
Tél (secrétariat) : +33 (0)3 81 21 85 33
Fax : +33 (0)3 81 21 85 51
www.aptaa.fr

Festival Aye Aye de Nancy

Aye Aye film festival est un festival international où se mêlent depuis 10 ans les curiosités cinématographiques de différentes natures sur un festival pour les curieux, pour ceux qui comme le Aye Aye de Madagascar ont de grandes oreilles et des yeux pour voir dans la nuit les lueurs du cinématographe. A Nancy les rencontres se déroulent dans la troisième semaine de Juin avec essentiellement une programmation de courts métrage et un jury international. Les organisateurs rappellent qu’ils aiment le cinéma comme ils aiment la vie, vive et fluide, faite de sa propre histoire et de celle des autres.

Écran blanc avec 8 courts métrages
Diffusion d’un court-métrage en avant-séance à 20h et trois court-métrages plus une surprise, samedi 19 novembre à 14h, au Plazza Victor-Hugo, en présence de toute l’équipe du festival Aye Aye

Mémoires d'Afrique

Besançon étant la ville natale des Frères Lumière, il était évident à l’équipe du festival de faire mémoire du cinéma africain et des premières images tournées sur le continent.

Une nouvelle section est inaugurée en 2004 avec une thématique pays permettant de voir les premières images encore exploitables tournée positivement en Afrique (souvent des films restaurés par les archives françaises du film, dans le cadre du plan de sauvegarde des films anciens du ministère de la Culture) et aussi présenter la première oeuvre de fiction long métrage d’un réalisateur africain.

Le Burkina Faso est à l’honneur en 2005.

La noire de…

Film réalisé par Sembene Ousmane • Sénégal • drame • 1966 • 1h05mn • NB • 35 mm • VOST • avec Therese M’Bissine Diop, Anne-Marie Jelinek, Robert Fontaine

À Dakar, Diouana, analphabète, est engagée par un couple de bourgeois blancs.

Elle est chargée de s’occuper des enfants, une responsabilité qui la fait prendre en considération par ses pairs. Pour la remercier de cette situation confortable, Diouana offre un masque traditionnel à sa patronne. A la demande de ses employeurs, Diouana accepte avec entrain de les accompagner à Antibes pour les vacances. En France, les choses changent. Diouana est contrainte d’assurer toutes les tâches ménagères, réduite ainsi à la servitude sans aucun jour de repos...

Samedi 12 novembre à 16h, Kursaal, en présence de l’actrice, Madame Thérèse MBissin Diop

Fétichisme en Haute-Volta

Documentaire • France • 1924 • 2mn03 • Muet • NB • Archives Pathé Gaumont

Féticheurs rassemblés devant la case du roi du Yatenga. Le fétiche est fait de racines d’arbre. Sur les haches sacrées, le chef féticheur verse de l’eau de mil en faisant des invocations. Poulets blancs égorgés sur les haches.

Le sang des parias

Long métrage de fiction réalisé par Mamadou Djim Kola • Burkina Faso • 1972 • 1h20mn • 16 mm • VF • avec Georges Ouedraogo,Aminata Diawara, Mariam Fofana, Boubacar Ouegraogo

Un homme riche et parvenu et qui prétend avoir des idées «évoluées», n’accepte pas que sa propre soeur veuille épouser un homme de la caste des forgerons, c’est à dire un paria dans son village natal.

Les chasseurs de sommeil

Documentaire réalisé par Ramettre Noël • France • 1942 • 10mn • NB • sonore • Archives Françaises du Film

En 1942, le service général de la maladie du sommeil, sous l’autorité du gouvernement général de l’AOF, est chargé de combattre le fléau qui touche la population africaice. L’organisation basée à Bobo-Dioulasso a divisé l’OAF en 26 centres.

Sont passées en revue les modalités de désinfection, le traitement et l’accompagnement des malades.

Afrique sur Seine

Court-métrage de fiction réalisé par Paulin Vieyra et Mamadou Sarr • Sénégal • 1957 • 21mn • 16 mm • couleur • VO

L’Afrique est-elle en Afrique ou sur les bords de la Seine ? Interrogations aigresdouces d’une génération d’artistes et d’étudiants noirs à la recherche de sa civilisation, de sa culture, de son avenir. Ce film, premier essai de cinéastes africains, a été réalisé sous le patronage du Comité du Film Ethnographique.

samedi 12 novembre à 16h • Kursaal

Palmarès

Coup de coeur du Public de Besançon : Les Yeux secs

Plus d'articles...

  1. Lumières d'Afrique 2005
 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016