16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Cinéma : Adama, le monde des souffles

Dimanche 8 novembre à 14 h. Cinéma Victor Hugo. Entrée : 5€

Précédé par un conte d’Alfred M’Bongo

Animation de Simon Rouby. France. 2015. Scénariste Julien Lilti.  Avec les voix de l’acteur Azize Diabaté (Adama), de Pascal Nzonzi (Abdou), de Jack Mba (Samba) et du rappeur Oxmo Puccino (Djo)
Sélection officielle au festival international du film d’animation d’Annecy.

A partir de 8 ans

Adama, 12 ans, vit dans un village isolé d’Afrique de l’Ouest. Au-delà des falaises, s’étend le Monde des Souffles. Là où règnent les Nassaras. Une nuit, Samba, son frère aîné, disparaît. Adama, bravant l'interdit des anciens, décide de partir à sa recherche. Il entame, avec la détermination sans faille d’un enfant devenant homme, une quête qui va le mener au-delà des mers, au Nord, jusqu’aux lignes de front de la première guerre mondiale. Nous sommes en 1916.

Le film s'inspire de l'histoire vraie d'Abdoulaye N'Diaye, qui fut le dernier survivant décoré de la "Force Noire", le contingent de tirailleurs sénégalais envoyé par la France sur les champs de bataille.
"Lors d'un voyage au Sénégal, j'ai rencontré son petit-fils, qui m'a raconté l'expérience de guerre de cet homme ayant gardé pour lui ce douloureux souvenir jusqu'au crépuscule de sa vie. Il est mort un 10 novembre à 104 ans, la veille du jour où il devait recevoir la légion d’honneur ». explique Julien Lilti, le scénariste d'"Adama".

 

Bande annonce

SIMON ROUBY

Simon Rouby est un jeune réalisateur issu de l'école parisienne des Gobelins et de CalArts. Son univers de travail est singulier, influencé par le graffiti, la peinture, la sculpture et le hip hop.
Sa graphie très originale mêle 2D et 3D sculpture et "ferrofluides", liquides magnétiques que l'équipe a utilisés pour animer les explosions du champ de bataille et confère à "Adama" une force visuelle à couper le souffle.
Afin de rendre les visages des différents protagonistes "plus expressifs et spontanés", ceux-ci ont d'abord été modelés en terre crue puis scannés en 3D, révélant ainsi à l'écran "leurs défauts et leur asymétrie".

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016