16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Kiboutou petit pêcheur

Samedi 12 novembre  à  14h30. Petit Kursaal

Tout public à partir de 6 ans  Durée : 55 mn

LA COMPAGNIE

Auteur, Metteur en scène : Jason Ciarapica

Comédienne : Carine Coulombel

Créateur sons et lumières : Romain Sanchez

Plasticienne : Zoé Van der Waal

Maquettiste : Hafid Bouzemboua

Dessinateur : Louis Gaillardot

Décorateur : Chêne Moreau

Tout public à partir de 6 ans  Durée : 55 mn

L’histoire :

Kiboutou est un petit garçon Kenyan qui vit dans une cabane au bord de la grande eau salée avec son baba, sa marna et sa petite sœur Aallhya. Leur baba malade, les enfants acceptent la grande responsabilité de pêcher de quoi nourrir la famille. Mais ils ont de plus en plus de difficulté à trouver du poisson à cause des monstres de rouille. Les deux enfants, après la rencontre de Mzee, poisson magique aux mille couleurs, vont entreprendre un long voyage pour tenter de sauver la mer. Mzee leur a donné une grande mission, raisonner les monstres de rouilles et leur apprendre à ne pêcher que le stricte nécessaire pour préserver les trésors de la mer.

NOTE D'INTENTION :

Nous voulons transporter les enfants dans ce conte écologique avec légèreté tout en les sensibilisant à la protection de l'environnement et au mieux consommer, en contrant la dureté du réel par le merveilleux.

*Pour ce faire, nous travaillerons les couleurs des différents personnages à travers le jeu de la comédienne mais également grâce aux marionnettes, aux différents costumes et accessoires significatifs, aux projections mais les décors et espaces de jeu auront également une grande part dans l'immersion de l'enfant dans l'histoire. Dans le texte, la ville n'est pas présente tout le temps mais régulièrement les enfants se retrouvent confrontés aux conséquences de cette urbanisation menaçante avec « les espaces désertiques qui s'étendent de plus en plus loin », « la mer qui se vide de ses petits » à cause de cette industrialisation, les femmes du village qui doivent ramasser de plus en plus de coquillages pour contenter « les hommes de la terre d'en face », le port hostile des monstres de rouilles. Ne pouvant pas et ne voulant pas représenter tous ces lieux, la ville, en un seul espace, symbolisera tous les symptômes du mal être de la nature (désertification, ravage aquatique, surconsommation des produits naturels, paysages côtiers défigurés par l'urbanisation et les ports de commerce).*

SPECTACLE VIVANT

 

 

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016