16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, 2020

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Édito Direction du festival : 2020 « une édition réinventée ! »

Gérard Marion

L’annonce du confinement en Mars a marqué l’arrêt des salles, des festivals et des projets de tournage. Les équipes du festival ne pouvaient se réunir comme à l’habitude pour préparer l’édition 2020, 20° édition du festival des cinémas d’Afrique de Besançon, rendez-vous attendu et qui permet tous les ans à plus de 8.000 personnes vivre 10 jours à Besançon aux rythme de l’Afrique.

La réouverture des salles en juin a permis un léger espoir pour les cinéphiles, même si la fréquentation n’est pas à la hauteur de la qualité des films proposés, majoritairement français.

Devant l’arrivée des beaux projets, face à la sollicitation des réalisateurs et des fidèles du festival et surtout avec l’accord des partenaires j’ai pris la décision de maintenir cette édition, en formule réinventée pour permettre les rencontres, les échanges les émotions et la valorisation des films venant du continent africain.

Il a fallu trouver une formule qui permette de voire les films en salle et de les visionner dans le respect du modèle économique français avec le CNC. C’est pourquoi j’ai pris la décision de maintenir cette édition, sans compétition, sans jury, sans invité, sans les évènements festifs antérieurs mais en mettant en avant 32 projets labellisés « lumières d’Afrique 2020 ». Les dates initiales sont conservées avec la joie de voir les films dans deux salles et en salle virtuelle avec l’appui d’un partenaire inventif.

13 pays représentés, 19 longs métrages de fiction, 7 courts métrages de fiction, 6 documentaires et un film d’animation. Une proposition avec des avant premières des films labellisés « Cannes 2020 », des inédits, des reprises et un hommage à Manu Dibango avec « Kirikou et les bêtes sauvages ».

Une communication essentiellement virtuelle vu le contexte, en espérant que les fidèles du festival, les cinéphiles, les curieux, les amoureux du cinéma sauront répondre présents en cette période inédite.

Oui le Festival Lumière d’Afrique se tendra bien, montrant la résistance face à la pandémie pour soutenir les auteurs, les artistes, les salles et tout le monde du cinéma.

Un merci particulier à celles et ceux qui croient encore au projet et vont permettre cette belle édition, 20 ° édition d’une aventure folle démarrée en 1996 et toujours portée par des bénévoles.

Je vous espère nombreux aux séances qui ont dû s’adapter au dernier moment aux nouvelles contraintes sanitaires.

Gérard Marion
Directeur du festival



Avec la collaboration de : 
Bains Douches Battant  Migrations Besançon Bourgogne Franche-Comté 

Avec l'appui média de : 
L'Est Républicain Topo le magazine régional des jeunes Diversions maCommune.info Africultures Radio France Bleu Besançon RCF RadioRadio Campus Besançon Radio Bip Radio Shalom Besançon Villages FM Signis

Avec l'appui de : 
Megarama Beaux-Arts