16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Mascarades (Lyes Salem)

De Lyes Salem • Algérie, fiction, 2007, couleur, 35 mm, 94 min

mascaradesUn village quelque part en Algérie. Orgueilleux et fanfaron, Mounir aspire à être reconnu à sa juste valeur. Son talon d’Achille : tout le monde se moque de sa soeur, Rym, qui s’endort à tout bout de champ. Un soir, alors qu’il rentre soul de la ville, Mounir annonce sur la place du village qu’un riche homme d’affaires étranger a demandé la main de sa soeur. Du jour au lendemain, il devient l’objet de toutes les convoitises. Aveuglé par son mensonge, Mounir va sans le vouloir changer le destin des siens...

En présence de Nathalie Saugeon, co-scénariste - Jeudi 13 novembre, 20h30, cinéma Victor Hugo.

Lyes Salem, Acteur et Réalisateur

salemLyes Salem est né en 1973 à Alger. Comédien de théâtre, de télévision et de cinéma, il s’inscrit en Lettres Modernes à la Sorbonne puis poursuit sa formation à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot et au Conservatoire National d’Art Dramatique. Sur scène, il a joué dans des pièces du répertoire classique et moderne. En 1998, il met en scène et joue Djelloul, le résonneur d’après Les Généreux de Malek Alloula. Au cinéma et à la télévision, il apparaît dans des films de Maurice Failevic, Benoît Jacquot et Hamid Krim. En 1999, il réalise son
premier court métrage intitulé Lhasa, suivi en 2001 de Jean-Farès, prix Jeune public à Montpellier. Avec Cousines, en 2003, Lyes Salem évoque l’évolution des mentalités dans une société en mutation et peint avec justesse un portrait de l’Algérie d’aujourd’hui. Ce court métrage remporte de nombreux prix internationaux et un César. Lyes Salem termine actuellement l’écriture de son premier long métrage. Produit par Daramsalah, Les Trois mensonges relate la solitude de Salima, jeune soeur de Mounir Mekbel, atteinte de narcolepsie dans un village de l’arrière pays oranais.

Nathalie Saugeon, Réalisatrice, Scénariste

saugeonNathalie commence par écrire des pièces de théâtre dont Les Jumelles, Tu m’en diras tant !, C’était Dieu qui pleurait, Didier R.A.S., Pas de fleur pour maman, Histoire de vivre, 5 minutes avant l’aube, Le voisin du troisième, Colonie de vacances. Elle débute au cinéma en co-écrivant les scénarios d’Ali Zaoua, Prince de la rue de Nabil Ayouch, Panne de sens de Fodil Chabbi, Mascarades de Lyes Salem, Les Hommes ne pleurent pas d’Alexandre Billon. Elle a également réalisé trois courts métrages : Le Vol de la mouette, Un 14 Juillet et Fils de justicier et écrit des scénarios pour la télévision notamment Famille d’accueil et Ni lire, ni écrire. Whatever Lola Wants sorti en 2008, marque sa deuxième collaboration avec Nabil Ayouch.

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016