16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Hommage à Youssef Chahine

Cinéaste courageux, engagé, révolutionnaire, amoureux de la France, dont l’oeuvre très importante et bouleversante reste d’actualité. Le Festival lui rend hommage avec 5 films marquants de sa carrière, à voir ou à revoir, permettant de suivre l’évolution de son travail. Nous recevrons, pour accompagner les séances et mieux comprendre son travail, le journaliste et critique de cinéma Michel Amarger.

Elevé dans la foi chrétienne, de son nom complet Youssef Gabriel Chahine est né le 25 janvier 1926 à Alexandrie et mort le 27 juillet 2008 au Caire. Réalisateur, acteur, scénariste et producteur de réputation internationale a réalisé une quarantaine de films et documentaires. Il a commencé ses études au collège Saint-Marc puis il a rejoint Victoria College où il obtient son baccalauréat. À 21 ans, il quitte son Égypte natale pour poursuivre ses études dans le cinéma au Pasadena Playhouse à côté de Los Angeles. De retour en 1950 dans son pays, il a réalisé son premier film, Papa Amin grâce à l’aide d’Alvise Orfanell, pionnier du cinéma en Egypte. Dès lors, il multiplie les oeuvres cinématographiques, tout en luttant contre la censure qui devient de plus en plus oppressante. Ce cinéaste engagé a dénoncé le fanatisme religieux à travers ses oeuvres cinématographiques et son engagement citoyen en donnant des avis éclairés.

Suite aux événements tragiques du 11 septembre 2001 à New York, Youssef Chahine et dix autres réalisateurs de cultures différentes se sont réunis pour donner naissance à un témoignage collectif le ‘11’09’01 September 11’, primé meilleur film de l’Union européenne. Il a aussi participé au film collectif Chacun son cinéma réalisé pour le 60e anniversaire du Festival de Cannes, avant de livrer en 2007 Le Chaos, coréalisé avec Khaled Youssef, pamphlet sur la société égyptienne qui témoigne son militantisme que ni son âge, ni sa maladie n’ont érodé. Il a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière en 1997 au Festival International du Film de Cannes.

Il décède à l’âge de 82 ans.

Filmographie

  • Papa Amin, 1950
  • Le Fils du Nil (Ibn al-Nil), 1951
  • Ciel d’enfer (Sira` fi al-Wadi), 1954
  • Les Eaux noires (Sira` fi el-Minaa), 1956
  • C’est toi mon amour (Inta habibi), 1957
  • Gare centrale (Bab al-Hadid), 1958 *
  • Saladin (Al Nasser Salah Ad-Din), 1963
  • L’Aube d’un jour nouveau (Fagr Yom gedid), 1964
  • Le Vendeur des bagues (Biya el-Khawatim), 1965
  • La Terre (Al-Ard) adapté d’un roman d’Abd al-Rahman al-Charqawi, 1969
  • Le Choix (Al-Ikhtiyar), 1970
  • Le Moineau (El asfour), 1972
  • Le Retour de l’enfant prodigue (Awdet el ebn el dal), 1976
  • Alexandrie pourquoi (Iskandariyah... lih?), 1978
  • Adieu Bonaparte (Wadaan Bonabart), 1985
  • Le Sixième Jour (al-Yawm al-Sadis), 1986
  • Alexandrie encore et toujours (Iskandariyah Kaman wa Kaman), 1990 *
  • Le Caire, raconté par Youssef Chahine (Al Qahera menawara be ahlaha), 1991
  • L’Émigré (Al-Mohagir), 1994 *
  • Le Destin (Al-Massir), 1997 *
  • L’Autre (Al-Akhar), 1999
  • Silence... on tourne (Sokoot..Hansawwar), 2001
  • Un court métrage dans 11’09”01 - September 11 (film collectif), 2002
  • Alexandrie-New York (Iskandariyah... New York), 2004*
  • Le Chaos (Ihya fawda) (co-réalisé par Khaled Youssef), 2007
  • 47 ans après, court métrage faisant partie de Chacun son cinéma, 2007

* Films présentés dans le cadre de l’hommage

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016