16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Claire SCHMITZ - Le Dallol et les caravaniers du sel, Ethiopie

claire-SHMITZAprès 40 ans de travail dans l'Education Spécialisée, et bénévole à Artisans du Monde, mon temps choisi se consacre aux voyages.
L'Ethiopie, notamment le DALLOL, est tellement riche en couleurs, et autres concrétions salines et sulfureuses, qu'elle m'a epoustouflée !
Seuls les caravaniers du sel vivent dans ce désert du DANAKIL et nous laissent admiratifs devant ce travail
exténuant, c'est pourquoi ils ont été surnommés les "forçats du sel".
Avec ces photos d'amateur, prises en Février 2010, avec un appareil peu sophistiqué,  j'espère à l'occasion de cette expo, vous sensibiliser à d'autres cultures et vous donner envie de découvrir ce pays magnifique.
Le DALLOL, cratère unique au monde dans le désert du DANAKIL, au Nord Est de l'Ethiopie, nous fait découvrir ses curieuses formations géologiques : sources chaudes acides, colonnes de sel, solidifications de soufre, de magnésium, de saumure et de soude, sur un fond blanc, vert, jaune et rouge ocre.
La seule activité humaine est l'exploitation du sel dans ce lieu inhospitalier. Nous pouvons voir le passage incessant des caravanes chargées de sel dans la brume du matin. 1 000 bêtes se croisent chaque jour.
Sous un soleil cuisant (la température descendant rarement sous 45°), les ouvriers, dans un silence entrecoupé des cris des dromadaires et des ânes, cassent la croûte de sel à la hache, et la détachent, avec comme seuls leviers des bâtons de bois. Ces plaques, de 12 kg environ, sont ensuite calibrées et chargées sur les dromadaires.
Les caravaniers remontent ces charges de -80 mètres à plus de 2 000 mètres d'altitude, jusqu'à MEKELE pour la vente de leur production au Sud de l'Ethiopie.
Ces travailleurs sont appelés "forçats" du sel tellement leur tâche est ardue. Mais ce travail existe depuis le règne de la reine de SABA. (Soit depuis 3 000 ans)
Malheureusement, les Chinois tracent une nouvelle route dans ce désert, cela permettra un transport plus aisé des plaques de sel en camion, mais supprimera de nombreux emplois de caravaniers, qui à ce jour peuvent vivre décemment malgré leurs conditions de travail difficile.
photo-schmitz

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016