16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Béatrice et Christian DEFORET - Vie quotidienne à Madagascar

deforetDurant 2 mois (août et septembre 2009), nous avons choisi de découvrir l’île rouge : Madagascar, de vivre au plus près de la population et d’aller à la rencontre d’hommes et de femmes acteurs d’initiatives de développement.
Afin de vivre au rythme des malgaches et de partager leur quotidien, nous avons sillonné les sentiers de brousse avec le juste nécessaire (la maison dans le dos). Ce fut une grande aventure humaine.
14 réalisations ont ainsi été découvertes (micro-crédits, aide aux sans abris, orphelinats, protection de l’environnement, de la baleine à bosse, artisanat équitable, coopérative de femmes en artisanat, aide aux petits pêcheurs, foyer de vie pour personnes âgées, centre de formation à l’artisanat pour personnes handicapées…). Ces initiatives attestent de la grandeur de l’homme et de sa capacité à ouvrir de nouveaux chemins.
Nous avons choisi de vous présenter la vie quotidienne des malgaches.

photo_deforet_plaquetteVie Quotidienne à Madagascar
Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde. La situation s’est aggravée depuis le coup d’Etat de mars 2009. Malgré d’immenses possibilités de développement, 72% des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté (moins de un euro/jour), la monnaie s’effondre, les prix flambent, les aides internationales sont suspendues.
Les activités quotidiennes dominantes sont l’agriculture (75% de la population vit d’une agriculture de subsistance avec le riz comme ressource principale), la pêche et l’artisanat. Les plus jeunes (44% de la population a moins de 15 ans) participent à ces activités.
Sur les marchés, tout se vend et s’achète…en petite quantité.
Les modes de transport lents rythment la vie des malgaches (marche, vélo et taxis-brousse bondés et souvent en panne mais bien vite réparés grâce à l’ingéniosité des malgaches).
Les valeurs traditionnelles influencent beaucoup la vie quotidienne et s’illustrent en premier lieu par le culte des ancêtres et les rites qui y sont associés (ex : fête du « retournement des morts » ou « Famadihana ».
La vie à Madagascar se vit au « jour le jour ». Toute activité humaine conditionne la survie. Pas de superflu, pas de gaspillage. Cette expérience ré interroge nos manières de vivre…
 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque CNC ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM SignisCNews

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Vitabri Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur