16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Fin décembre

Mardi 13 novembre à 20h. Petit Kursaal. • Réalisé par Moez Kammoun • Tunisie, 2012, 104 min • Avec Dhafer El Abidine, Hend El Fahem, Lotfi Abdelli, Lotfi Bondka, Dalila Meftahi, Jamel Madani.

Fin décembre

Adam est un jeune médecin désabusé, ne supportant plus son quotidien morne et insipide entre les souffrances de ses patients et sa vie de solitaire. Il décide alors sur un coup de tête de tout plaquer et d’accepter un poste dans un village retiré et aride. Aïcha, la vingtaine, ouvrière dans une usine de confection rêve d’une vie meilleure. Trahie par un amoureux qui s’est fait discrètement la malle la laissant se débattre avec ses entrailles, elle se renferme sur elle-même et se réfugie dans sa solitude. Sofiène, un immigré retourne au village à la recherche d’une épouse… Les chemins de ses trois personnages se croisent dans ce village paisible…

Un beau casting anime cette fiction avec Hend El Fahem, Dhafer L’Abidine, Lotfi Abdelli, Lotfi Bondka, Dalila Meftahi et Jamel Madani. « Ce film est né d’une réflexion sur la femme rurale et ses nouvelles préoccupations. Une femme active et qui essaye de s'en sortir malgré les entraves sociales et morales. À travers le personnage d’Aicha (Hend El Fahem) une jeune fille frivole et naïve, j’ai voulu raconter l’histoire de ces villageois avec leurs amours, leurs déceptions et leurs espérances sans voyeurisme misérabilisme », a déclaré le réalisateur.

Riche de son expérience d’assistant, Moez Kamoun a doté son film des plus beaux paysages du village berbère de Takrouna, et Hend El Fahem, alias Aïcha dans le rôle principal, a su incarner la villageoise rebelle et révoltée qui a envie de partir loin en quête de liberté.

Moez Kamoun

Moez Kamoun

Moez Kamoun est né en Tunisie en 1962. Après avoir eu son bac au collège Sadiki, il continue ses études dans le domaine cinématographique à l’École Supérieure De Cinéastes et d’Acteurs (Paris, 1987). Il entame une longue carrière d’assistant-réalisateur sur plusieurs films tunisiens comme L’Homme De Cendres, Sabots En Or et Bezness de Nouri Bouzid, La Danse Du Feu de Selma Baccar, Le Fil Perdu de Kalthoum Bornaze, L’enfant des Terrasses de Ferid Boughdir et Fatma de Khaled Ghorbel. Il a aussi travaillé sur une cinquantaine de films étrangers dont Déposez Armes de Rachid Bouchareb, Po Di Sanghi de Flora Gomes, Madame Butterfly de Frederick Mitterrand, Miel et Cendres de Nadia Fares, Peut-être de Cedrique Klapisch, Le Patient Anglais de Anthonny Minguella , Star Wars - Épisode 1 et Star Wars - Épisode 2de Geoges Lucas.

Son premier long métrage Parole d’Hommes (2004), fut sélectionné dans plus d’un festival international. Fin Décembre est son deuxième long-métrage. En compétition officielle et primé (Fofog d’Or) au 7ème Festival International du Film Oriental de Genève, qui s’est déroulé du 28 avril au 6 mai 2012. Il a représenté la Tunisie dans la section Panorama au Brasilia International Film Festival, qui s’est déroulé du 12 au 22 juillet 2012.

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016