16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

17° édition du 11 au 19 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Lawrence d’Arabie

Samedi 9 novembre à 14 h. Cinéma Victor Hugo. • Présenté par Michel Amarger, journaliste RFI, en présence de la délégation de Ouarzazate.

Réalisé par David Lean • États-Unis, 1962, version restaurée, 3 h 36 • Avec Peter O’Toole, Alec Guinness, Omar Sharif.

Lawrence d'Arabie

En 1916, le jeune officier britannique T. E. Lawrence est chargé d’enquêter sur les révoltes arabes contre l’occupant turc. Celui qu’on appellera plus tard « Lawrence d’Arabie » se range alors du côté des insurgés et, dans les dunes éternelles du désert, organise une guérilla. Personnage brillant mais controversé, il va mener des batailles aux côtés de ses alliés et changer la face d’un empire.

David Lean

David Lean

David Lean naît en 1908 à Croydon, Il fréquente la Leighton Park School, à Reading. Son frère, Edward Tangye Lean (1911-1974), est le fondateur du cercle littéraire des Inklings d'Oxford, dont les membres les plus connus sont C. S. Lewis, J. R. R. Tolkien et Charles Williams. David Lean quitte l'école à l'adolescence et intègre l'entreprise de comptabilité de son père comme apprenti mais il préfère passer toutes ses matinées au cinéma. En 1927, écoutant une tante qui lui conseille de faire un métier qu'il apprécie, il travaille pendant un mois pour les Studios Gaumont sans recevoir de salaire.

David Lean signe son premier film en 1942, Ceux qui servent en mer, en collaboration avec son scénariste Noël Coward dont il adapte par la suite trois de ses pièces : Heureux Mortels en 1944, L'Esprit s'amuse et Brève Rencontre l'année suivante. Ce dernier film est perçu à l'étranger comme un signe de renouvellement du cinéma britannique après-guerre, et contribue à faire connaître son réalisateur. Lean décide ensuite de porter à l'écran l'Angleterre de Charles Dickens et adapte coup sur coup Les Grandes Espérances (1946) et Oliver Twist (1948). Le Mur du son (The Sound Barrier, 1952) est une comédie à l'anglaise, tandis que Chaussure à son pied (Hobson's Choice, 1954), dont Lean est aussi producteur, est une adaptation comique du Roi Lear dans le Manchester victorien.

Avec l'arrivée de la couleur, Lean devient une figure incontournable de l'industrie hollywoodienne qu'il intègre dès 1955 et pour laquelle il assure la réalisation de triomphes commerciaux à savoir des films à grand spectacle de facture conventionnelle sur fond historique comme Le Pont de la rivière Kwaï (The Bridge on the River Kwai, 1957) ou encore son chef-d'œuvre, Lawrence d'Arabie, qui lui valent chacun un Oscar pour sa mise en scène. En 1965, il réalise Le Docteur Jivago (Doctor Zhivago) qui est également un succès. Après le succès mitigé de La Fille de Ryan (Ryan's Daughter, 1970), il ne dirige plus aucun film jusqu'à son dernier en 1984 : La Route des Indes (A Passage to India), adapté du roman de E. M. Forster. Il meurt en 1991 alors qu'il prépare l'adaptation de Nostromo de Joseph Conrad.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM Signis

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur