16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Le Chant des tortues, une révolution marocaine

Mardi 12 novembre à 16 h 30. Petit Kursaal.

Réalisé par Jawad Rhalib • Maroc, 2013, 85 min.

Le Chant des tortues, une révolution marocaine

Maroc, 20 février 2011 : des jeunes qu’on disait dépolitisés, mous, sans idéaux, vont réussir a faire sortir dans la rue plusieurs centaines de milliers de Marocains, tous habités par une exigence de dignité, liberté, justice et le refus de la peur. Après 30 ans de vide, une génération de révolutionnaires est née. Du lièvre ou de la tortue lequel d’entre nous parierait sur la victoire de la tortue ?

Les événements du printemps arabe reviennent régulièrement à la Une des médias. La Tunisie, l’Égypte, où tout s’est précipité, bénéficient d’une large couverture médiatique. Mais le Maroc est quasiment absent. Il a pourtant entamé une réforme profonde, à son rythme, celui d’une tortue. Les débats et prises de parole sont omniprésents. La société marocaine bouge, suit l’actualité du monde arabe, s’interroge sur son devenir, son identité, ses valeurs. Après les décennies de règne d’Hassan II, où l’expression était contrôlée, la prise de parole a également eu lieu au Maroc. Le journaliste Jawad Rhalib a choisi de suivre ces prises de parole. Il a rencontré de nombreux interlocuteurs, des jeunes, des artistes, des militants religieux, des défenseurs de la laïcité… Il les a confrontés aux projets d’avenir dans un pays en mutation. Il a épinglé diverses époques, celle des révoltés, des islamistes, de la guerre culturelle… Il propose un film d’information et de réflexion. Il montre une société diversifiée, qui s’interroge, se met en question, qui se replie sur elle-même parfois. Une société en lente mutation, mais en mutation profonde. Non pas au rythme du lièvre, mais bien de la tortue.

Jawad Rhalib

Auteur, cinéaste et journaliste professionnel. Jawad Rhalib oriente son travail sur les droits de l’Homme et les questions liées à la Mondialisation, le Profit et le Réalisme social. D’origine belgo-marocaine et diplômé en communication de l’Université catholique de Louvain-La-Neuve, il a reçu des formations en réalisation en Europe et à la RTM (Radio Télévision Marocaine), ainsi qu’une formation en journalisme. Depuis 1997, Jawad Rhalib a réalisé plus d’une dizaine de films, entre autres sur l’Inde, l’Amérique Latine, le Vietnam, l’Afrique du Sud ou Madagascar. Son dernier, El Ejido, la loi du profit, traite des ouvriers marocains, immigrés sans-papier, sans le sous, sans domicile, qui s’épuisent à cultiver des tomates dans l’air vicié par les pesticides dans le Sud de l’Espagne. Sortis en salle dans plusieurs pays, ses films ont reçu plusieurs prix : Fespaco, Festival International du Film Panafricain de Cannes, Vision du réel de Nyon, Festival International de Monte Carlo, Festival International du Film de Montréal. Et une Nomination aux Oscars Européens : European Academy Award pour Les damnés de la mer.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque CNC ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM SignisCNews

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Vitabri Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur