defined( '_JEXEC' ) or die( 'Restricted access' ); JHTML::_('behavior.framework', true); require_once(JPATH_SITE.DS.'components'.DS.'com_content'.DS.'helpers'.DS.'route.php'); // get params $backtotop = $this->params->get('backtotop'); $app = JFactory::getApplication(); $templateparams = $app->getTemplate(true)->params; //Modules handling $user = 0; if ($this->countModules('user1')) $user++; if ($this->countModules('user2')) $user++; if ($this->countModules('user5')) $user++; if ($this->countModules('user6')) $user++; if ( $user == 4 ) { $userwidth = '4'; } elseif ( $user == 3 ) { $userwidth = '3'; } elseif ( $user == 2 ) { $userwidth = '2'; } elseif ($user == 1) { $userwidth = '1'; } $monUrl = "http://".$_SERVER['HTTP_HOST'].$_SERVER['REQUEST_URI']; Pygmées de la route - Festival « Lumières d'Afrique »
16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, 2020

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Pygmées de la route

Lundi 11 novembre à 16 h 30. Petit Kursaal.

Réalisé par Marie Devuyst et Alain Lemaître • Cameroun, 2012, 60 min.

Alors que la plupart des Pygmées du Cameroun vivent toujours en brousse, une poignée de familles sont venues s’installer au bord d’une route bitumée, dans un village où leur vie quotidienne balance entre maintien des traditions et adaptation à la société bantoue moderne. Le film nous mène à la rencontre des Pygmées de la route, une petite communauté à la croisée des chemins.

Pendant la guerre coloniale au Cameroun, les Pygmées de la forêt ont dû s’installer au bord de la route. C’était il y a quarante ans. De nombreuses familles sont depuis reparties en brousse, mais certains, dont Papa Nkoro et sa famille, sont restés au village de Ngoyang, un village où leur vie quotidienne balance entre maintien des traditions et adaptation à de nouveaux modes de vie. C’est dans l’intimité de ce quotidien et les conversations qu’apparaissent les transformations liées à ce mode vie : le travail, l’appauvrissement de la forêt, la médecine « des Sœurs » et la médecine traditionnelle, enfin leurs relations avec les Bantous, et leur difficile adaptation à une société dite plus « moderne ».

Marie Devuyst

Marie Devuyst est née en 1982 à Bruxelles. Après avoir étudié la communication, elle se dirige vers une formation en cinéma documentaire à Sint-Lukas, où elle réalise Tant que sifflera la mine danseront ses épis. Elle réalise ensuite des courts métrages pour le secteur associatif, sur le thème du vieillissement, de l’immigration, de l’adoption. En 2011, elle part plusieurs mois au Cameroun et co-réalise avec Alain Lemaitre le documentaire Pygmées de la route.

Alain Lemaitre

Alain Lemaitre est né en 1980 à La Louvière (Belgique). Après avoir suivi des études d’histoire et de philosophie à l’Université Libre de Bruxelles, il a enseigné pendant 6 ans en école secondaire, et est aujourd’hui formateur pour adultes. Pygmées de la route est son premier film en tant que réalisateur et preneur de son.



Avec la collaboration de : 
Bains Douches Battant  Migrations Besançon Bourgogne Franche-Comté 

Avec l'appui média de : 
L'Est Républicain Topo le magazine régional des jeunes Diversions maCommune.info Africultures Radio France Bleu Besançon RCF RadioRadio Campus Besançon Radio Bip Radio Shalom Besançon Villages FM Signis

Avec l'appui de : 
Megarama Beaux-Arts