16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Noirs de France

Mardi 12 novembre à 16 h, 18 h et 20 h. • Centre diocésain • En présence de Juan Gélas, co-auteur et réalisateur de la série.

Film réalisé par Pascal Blanchard et Juan Gélas • France, 2011, 156 min (3 parties).

Noirs de France

Pour la première fois, une grande série documentaire nous plonge au cœur d’une histoire encore mal connue, avec ses pages sombres et ses moments de lumière : Africains, Malgaches, Réunionnais, Martiniquais, Guadeloupéens, Guyanais, Comoriens, Haïtiens, Kanak… Parisiens, Marseillais, Bordelais, Lillois et de bien d’autres lieux encore. Noirs et Français, tout simplement. Depuis plus de trois siècles. Et pourtant…

  • 1889 - 1939 : Le temps des pionniers
  • 1940 - 1974 : Le temps des migrations
  • De 1975 à nos jours : Le temps des passions

Cette série documentaire retrace la construction de l’identité noire française et donne la parole aux acteurs et héritiers de cette histoire. Celle-ci, pourtant ancienne, devient visible à partir de l’exposition universelle de 1889. Le récit traverse deux conflits mondiaux, la colonisation, les indépendances et les migrations venues des Antilles, d’Afrique, de l’océan Indien ou encore de Nouvelle-Calédonie, et évoque l’influence afro-américaine depuis l’entre-deux-guerres.

C’est une histoire passionnante que Noirs de France nous invite à découvrir. En trois épisodes (1889 - 1939 : Le temps des pionniers ; 1940 - 1974 : Le temps des migrations ; De 1975 à nos jours : Le temps des passions), l’historien Pascal Blanchard et le réalisateur Juan Gélas nous racontent plus d’un siècle de présence noire en France. Les images d’archives, saisissantes, et les témoignages de la nouvelle génération retracent les combats oubliés et rappellent le paradoxe d’une France à la fois terre de liberté et d’oppression. Le film donne la parole à une trentaine d’acteurs ou héritiers de ce passé commun : de Léopold Sédar Senghor, Président de la République du Sénégal, à Pascal Légitimus, comédien, ou Lilian Thuram, ancien international de football, de Christiane Taubira, ex-députée de la Guyane et actuelle Garde des Sceaux, à Françoise Vergès, politologue, Présidente du Comité pour la mémoire de l’esclavage, ou Rokhaya Diallo, militante associative, pour n’en citer que quelques-uns. Une histoire qui concerne aujourd’hui entre 3 et 4 millions de citoyens français qui réclament de plus en plus leur place dans la société – mais qui est très peu présente dans nos manuels scolaires. Être Noir en France, c’est être l’héritier de plusieurs siècles de luttes, de sacrifices et de passions pour obtenir la liberté, l’égalité et la fraternité. C’est aussi une histoire de rencontres et de combats partagés. Une histoire à peine évoquée dans les livres, et qui concerne pourtant plus de trois millions de Français.

Pascal Blanchard

Pascal Blanchard est historien et documentariste. Spécialiste de l’Empire colonial français, il a réalisé plusieurs expositions sur le thème de la colonisation et de l’immigration. Il a publié ou codirigé une trentaine d’ouvrages et revues sur ces thèmes, réalisé plusieurs documentaires télévisés (Les Zoos humains, 2002 ; Paris couleurs, 2005 ; Des noirs en couleur, sur les joueurs afro-antillais et néo-calédoniens en équipe de France de football, 2008) et a collaboré à plus d’une dizaine de films de fiction ou documentaires. Il intervient régulièrement dans les débats et dans les médias, pour promouvoir un autre rapport du présent au passé colonial et à la relation à l’histoire des immigrations « des Suds » (coloniales et post-coloniales) en France.

Juan Gélas

Juan Gélas est réalisateur de documentaires. Il a travaillé en Grande-Bretagne pour la BBC et Channel 4 et en France pour Arte et France Télévisions. C’est lui qui a écrit la toute première version de ce projet en 2006, lorsqu’il est revenu en France, après plus de vingt ans passés à vivre et travailler à Londres : « Au lendemain des soulèvements de 2005, de nombreux débats pointaient vers une « question noire » assez floue, associés à une peur du communautarisme et à une fracture du pacte républicain. [...] Il m’a semblé que la plupart de ces débats reposaient sur une ignorance collective très forte de l’histoire afro-antillaise française et relevaient plutôt du fantasme, de l’idéologie. En même temps, l’absence de voix afro-antillaises dans nos médias m’est apparue comme assourdissante, dangereuse. L’idée de fonder ce projet dans l’Histoire de France s’est imposée alors comme une évidence. [...] C’est à ce moment que Pascal Blanchard a rejoint le projet ».

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016