16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Prix Eden du documentaire

Janvier 1896 : première projection d’un film à la Ciotat, près de Marseille. La salle s’appelait, Eden, le film L’arrivée en gare d’un train à la Ciotat, un court métrage de 50 secondes. Le public, terrifié par ce train qui semblait venir directement sur lui, quitte la salle en courant. Ce film était le premier des frères Lumière à être présenté en public, après la projection mythique du Grand café à Paris en décembre 1895. Avant la fiction, le premier genre cinématographique ayant existé dans au monde est le genre documentaire. Les premiers films, ceux des frères Lumière, étaient des documentaires. En hommage à le lieu et cet événement historique, le prix de la nouvelle compétition documentaires du festival Lumières d’Afrique s’intitule l’Eden du documentaire. Son trophée a été réalisé par Kim Nezzar, plasticien et réalisateur bisontin.

Pour cette 13è édition les membres du jury Documentaires en compétition sont :

Anne Lainé

Auteure et réalisatrice, Anne Lainé commence des études de médecine puis s’oriente vers le cinéma. Diplômée de l’Institut des Hautes Études Cinématographiques (IDHEC), elle travaille d’abord comme première assistante de réalisation et monteuse au cinéma, puis scripte à la télévision. Réalise des courts-métrages de fiction et des bandes d’art vidéo projetées dans de nombreux festivals internationaux au début des années 80. Auteure et réalisatrice d’une quinzaine de documentaires de création souvent primés. Certains de ses portraits, notamment les portraits des Prix Nobel de la Sud-Africaine Nadine Gordimer et de l’Égyptien Naghib Mahfouz ont bénéficié d’une très grande audience et diffusion, ainsi que Rwanda, un cri d’un silence inouï, film bouleversant sur la plaie béante qu’est la souffrance traumatique des victimes du génocide des Tutsi. Son intérêt pour la psychiatrie ainsi que pour la fiction, tant littéraire que cinématographique, l’a amenée à réaliser des portraits qui lui ont permis d’affiner son regard sur la part d’ombre de notre humanité, ainsi que sur les dilemmes et les choix auxquels les individus sont confrontés. Elle est aussi conseillère artistique dans le cinéma, et enseigne l’écriture et la réalisation.

Romain Bouchut

Romain Bouchu, né en 1983, débute comme projectionniste au cinéma familial, Le Lumina, à Audincourt. Rapidement son œil s’affine et il passe à la réalisation. En 2002, pour son premier film (court-métrage) il signe Romain Bouchu Foglia en honneur à son arrière grand-père, Moïse Foglia, pionnier du cinéma dans l’Est de la France. À 20 ans, il monte à Paris et continue son aventure en musique avec la réalisation de clips musicaux en tout genre. En 2009, il réalise un documentaire Les Lions Comtois, une équipe comme les autres de 26 minutes sur le handicap, qui reçoit de très bonnes critiques de la presse. En 2010 le réalisateur revient dans sa région et créé une société de production, Scopa films, travaille sur des captations de concert, tout en continuant la réalisation de clips, courts métrages et documentaires. Actuellement, Romain Bouchu Foglia revient d’une tournée au Japon et en Chine où il a accompagné le groupe montbéliardais The Rebel Assholes. Un montage est en cours.

Antoine Farouelle

Président de l’association Besancourt, créateur d’objets décoratifs / artistiques, et décorateur pour le cinéma. En parallèle de ses études (ingénieur du son, communication publicitaire, puis commerce), il travaille comme projectionniste bénévole au Cinema Stella de Baume-les-Dames. En 2007, il fonde l’association Besancourt (avec Franck Labourier, président de 2007 à 2012), dont la mission annuelle est d’organiser un festival international de courts-métrage au Cinéma Kursaal de Besançon. Il en devient le président en 2013, et relance des partenariats de diffusions tout au long de l’année, comme par exemple au Centre Nelson Mandela de Besançon. Il met un premier pas dans le cinéma professionnel avec Kim Nezzar, (directeur artistique, plasticien et réalisateur), et intègre sa première équipe décoration en 2008 pour le film L’Île des Bienheureux de Emmanuel Plasseraud, produit par Al Dente Films. Récemment, il a participé au tournage du clip Poupée de cire, Poupée de son de l’artiste Jenifer pour Affreux, Sales & Méchants Productions. Après avoir décroché son diplôme de commerce, il crée en octobre 2013 son entreprise de création d’objets de décoration et d’art. Actuellement, Antoine Farouelle concentre son activité professionnelle autour du lancement de son entreprise et organise la compétition 2014 du festival Besancourt.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque CNC ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM SignisCNews

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Vitabri Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur