16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Romain Frelat • Éthiopie

Éthiopie mystérieuse • Éthiopie

Je suis un voyageur passionné qui prend occasionnellement des photos pour partager ses expériences. En train, en bus, à vélo ou en autostop, il n’y a pas de mauvaise manière pour découvrir un pays. Au lieu de venir en touriste, j’essaie de rester sur une durée plus longue dans le pays visité, y vivre pour m’imprégner de la culture et essayé de comprendre la société. Ceci m’a amené à passer 4 mois en Finlande pour mes études, 6 mois en Éthiopie et, dernièrement, un an et demi en Inde.

Les photos que je présentent sont celles de mon premier voyage en Afrique, en Éthiopie de mars à août 2011. À l’occasion de mon stage de fin d’étude, j’ai habité 6 mois à Addis Abeba, capitale perchée à plus de 2000 m d’altitude au cœur des hauts plateaux Est Africains. L’Éthiopie est un pays unique : on peut citer entres autres que c’est un berceau de l’humanité mais aussi un des seuls pays d’Afrique à ne pas avoir été colonisé et qui a connu un empereur, Haile Selassie, au cœur du mouvement rastafari. Il en reste une incroyable diversité et une richesse culturelle. À majorité orthodoxe, les Éthiopiens se régale les jours de fête de cubes de viandes crues et d’injera (une galette à base de tef : céréale endémique utilisée uniquement en Éthiopie et en Érythrée). La majorité de la population est pauvre, les infrastructures sont sous développées mais le peuple a gardé toute sa fierté et sa générosité. Tout ceci fait de l’Éthiopie un pays avec une culture et une histoire unique en Afrique. J’espère qu’à travers ces photographies, j’arrive à faire passer le message que l’Éthiopie ce n’est pas que des coureurs de marathon !

« Sur les traces des Hommes ». Il s’agit d’une collection de photos qui montrent les traces laissées par l’Homme dans le paysage. L’Homme n’est pas présent sur les photos mais ses empreintes restent. Tour à tour : des traces de pas, une chaise, des plantations, des toits, etc ; on retrouve sur chaque clichés la main de l’Homme. Je veux montrer ici que l’Homme transforme de manière irréversible son environnement naturel. Ce sont ces transformations que j’ai voulu capturer tout en montrant la beauté et la diversité des paysages Éthiopiens.

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016