16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

17° édition du 11 au 19 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Les Terrasses

Mardi 11 novembre à 18 h 00. Petit Kursaal.

Réalisé par Merzak Allouache • France/Algérie, 1 h 31, VOSTF • Avec Adila Bendimerad, Nassima Belmihoub, Hacène Benzerari, Aïssa Chouat, Mourad Khen.

Alger. Une ville surpeuplée, avec ses embouteillages incessants, sa foule chaotique, ses immeubles délabrés, ses appartements décrépis où s’entassent et survivent les familles… Dans cette ville qui étouffe, les terrasses, progressivement transformées en lieux d’habitation, sont, elles aussi, devenues au fil du temps des lieux d’effervescence où se croisent sourires et douleurs, vie et mort. La Casbah, Bab el Oued, Belcourt, Notre-Dame d’Afrique, Telemly. Cinq quartiers historiques de la capitale algérienne. Cinq terrasses superbement ouvertes sur la ville, la baie, la mer, l’horizon lointain. Cinq histoires indépendantes les unes des autres, qui s’enchevêtrent et se bousculent le temps d’une journée. De l’aube à la nuit, au rythme des cinq appels à la prière provenant des nombreuses mosquées de la ville.

Récompenses

  • Festival de Venise - en compétition (Italie 2013)
  • Meilleur Réalisateur pour le monde arabe Festival d’Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis 2013)
  • Prix Fipresci Festival d’Abu Dhabi (Emirats arabes unis 2013)
  • Cinéaste De L’année pour le magazine Variety Moyen-Orient (Émirats Arabes Unis 2013)

Merzak Allouache

Né le 6 octobre 1944 à Alger, Merzak Allouache est un réalisateur de cinéma algérien. Il commence ses études de cinéma dès 1964 à l’INC d’Alger après l’indépendance. Il y réalise son « film diplôme ». Croisement, puis un court métrage, Le Voleur, après quoi il les complète à l’IDHEC (aujourd’hui appelée La Fémis) de Paris. Il travaille d’abord pour l’OAA puis pour le CNC, avant de rejoindre l’ONCIC en qualité de réalisateur en 1975. Il est assistant réalisateur pour Mohamed Slim Riad et tourne lui-même deux documentaires au milieu des années 1970. Il acquiert une renommée internationale avec son premier film, Omar Gatlato. Il publie une nouvelle en 1995 aux éditions du Seuil intitulée Bab El-Oued.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM Signis

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur