16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, 2020

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Prix Eden du documentaire

Janvier 1896 : première projection d’un film à la Ciotat, près de Marseille. La salle s’appelait, Eden, le film L’arrivée en gare d’un train à la Ciotat, un court métrage de 50 secondes. Le public, terrifié par ce train qui semblait venir directement sur lui, quitte la salle en courant. Ce film était le premier des frères Lumière à être présenté en public, après la projection mythique du Grand café à Paris en décembre 1895. Avant la fiction, le premier genre cinématographique ayant existé dans au monde est le genre documentaire. Les premiers films, ceux des frères Lumière, étaient des documentaires. En hommage à le lieu et cet événement historique, le prix de la nouvelle compétition documentaires du festival Lumières d’Afrique s’intitule l’Eden du documentaire. Son trophée a été réalisé par Kim Nezzar, plasticien et réalisateur bisontin.

Pour cette 14è édition les membres du jury Documentaires en compétition sont :

Rufin Mbou Mikima

Originaire du Congo Brazzaville, il se place comme un des jeunes talents de la nouvelle scène cinématographique africaine. Après un Master 2 Réalisation documentaire de création à Grenoble, il crée Inzo ya bizizi, société de production cinématographique et audiovisuelle à Pointe Noire, au Congo. Réalisateur, producteur, formateur, programmateur de festivals et coordonnateur du collectif des cinéastes congolais « To zali », Rufin Mbou Mikima se définit comme un faiseur d’images et conteur de vies. Depuis 12 années, il développe au fil des expériences ses compétences dans les domaines de la réalisation de documentaires et fictions, de l’écriture de scenarii, de la production audiovisuelle et de l’accompagnement de projets comme formateur en écriture et réalisation audiovisuelle. Depuis novembre 2013, il a créé avec deux associées, Les Films du Paquebot, société de production installée au Havre.

Romain Bouchut

Romain Bouchu, né en 1983, débute comme projectionniste au cinéma familial, Le Lumina, à Audincourt. Rapidement son œil s’affine et il passe à la réalisation. En 2002, pour son premier film (court-métrage) il signe Romain Bouchu Foglia en honneur à son arrière grand-père, Moïse Foglia, pionnier du cinéma dans l’Est de la France. À 20 ans, il monte à Paris et continue son aventure en musique avec la réalisation de clips musicaux en tout genre. En 2009, il réalise un documentaire Les Lions Comtois, une équipe comme les autres de 26 minutes sur le handicap, qui reçoit de très bonnes critiques de la presse. En 2010 le réalisateur revient dans sa région et créé une société de production, Scopa films, travaille sur des captations de concert, tout en continuant la réalisation de clips, courts métrages et documentaires. Actuellement, Romain Bouchu Foglia revient d’une tournée au Japon et en Chine où il a accompagné le groupe montbéliardais The Rebel Assholes. Un montage est en cours.

Christine Contoz



Avec la collaboration de : 
Bains Douches Battant  Migrations Besançon Bourgogne Franche-Comté 

Avec l'appui média de : 
L'Est Républicain Topo le magazine régional des jeunes Diversions maCommune.info Africultures Radio France Bleu Besançon RCF RadioRadio Campus Besançon Radio Bip Radio Shalom Besançon Villages FM Signis

Avec l'appui de : 
Megarama Beaux-Arts