16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

SOLEIL Ô

Réalisé par Med Hondo France Mauritanie  1969 1h38

Avec Josette Barnette, Odette Picquet, Pierre Santini, Armand Abplanalp, Juran Mladen, Jean Edmond, Georges Anderson,  Gérard Hernandez,Bernard  Bresson

Un immigré africain en quête de travail, découvre les aspérités de la "Douce France", le racisme de ses collègues, le désintérêt des syndicats et l'indifférence des dignitaires africains qui vivent à Paris, au pays de "nos ancêtres les Gaulois". Un cri de révolte contre toutes les formes d'oppression, la colonisation et toutes ses séquelles politiques, économiques et sociales ainsi qu'une violente dénonciation des fantoches installés au pouvoir dans beaucoup de pays d'Afrique par la bourgeoisie française.

Soleil O est le titre d'un chant antillais qui conte la douleur des Noirs amenés du Dahomey aux Caraïbes.

BABATU, LES TROIS CONSEILS

Réalisé par : Jean ROUCH  1976 NIGER, FRANCE  1h35

Seul film historique de Jean Rouch & Co., Babatu. Les 3 conseils retrace l’épopée guerrière du chef zarma Babatu qui conquit le pays gurunsi et prospéra grâce au commerce d’esclaves.

Damouré, Lam, Tallou, des « guests stars » et quelques autres, font revivre les aventures de ces guerriers du 19ème siècle. Entre improvisation débridée et reconstitution - bénéficiant du scénario de l’historien, écrivain et homme politique nigérien Boubou Hama - un film toujours d’actualité.…

LE TRAIN DE CANHOCA (COMBOIO DE CANHOCA )

Réalisé par ORLANDO FORTUNATO DE OLIVEIRA Angola, 1989 1h30 VOSTF

avec Adelino Caracol, Julio Sergio De Brito, Pedro Hilario Berson, Tomas Joaquim de Cruz, David Inoque Caracol, Cristina Cavalinhos, Filipe Crawford, Delfina Cruz, Jorge Salavisa, Ezequiel Ventura, Mafalda Vilhena

L'histoire a lieu à Malange, en Angola, en 1957, au cours de la domination coloniale portugaise. Après que le caporal Faria viole la femme de Njolo, Njolo demande réparation. La police secrète et les agents portugais locaux décident d'enseigner à Njolo une leçon pour son comportement "effronté". La police a arrêté 59 Angolais et les a mis en train à Luanda. Mais à Canhoca, l'entraîneur avec des prisonniers est désengagé et laissé sur les rails à la chaleur étouffante. L'unité du groupe de prisonniers commence à se désintégrer face à la famine et à la soif.

Le film raconte l'histoire de 19 prisonniers politiques qui voyagent par wagon couvert, se dirigant vers Luanda - le train se tient pendant trois jours à la gare de Canhoca. Fortunato a déclaré que son intention était de créer un «melting pot», où toutes les actions humaines se sont rétractées dans des situations normales.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque CNC ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM SignisCNews

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Vitabri Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur