16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

17° édition du 11 au 19 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Coupé ! Une histoire décalée

Réalisé par Toussaint AKA, Osita ANEKÉ, Côte d’Ivoire, 2015, 90 min

Tout commence à Paris en 2002, lorsqu'une bande d'amis se retrouve très souvent pour aller s'amuser en boîte de nuit. Ils s'appellent: Douk Saga, Le Molare, Lino Versace, Boro Sanguy, Serge Defalet, Solo Béton, Lass des As, Abou de Bamba. D'un petit rien, naît de grandes choses. C'est ainsi qu'ils vont y imposer leurs styles: danses, musiques, vêtements, langages et codes. Partons sur les traces de ces jeunes Ivoiriens qui, s'en l'avoir prémédité, ont créé le Coupé Décalé.


En 2002, armés d’ordinateurs et de logiciels de musique, un groupe de jeunes dirigé par le charismatique Doug Saga vivant en France crée un mouvement, un mode de vie appelée « Coupé décalé ». La population locale spécialement la jeunesse trouvera en ce mouvement un remède pour apaiser leur douleur pendant  la grave crise socio politico militaire ivoirienne qui avait coupé le pays en deux depuis le 19 Septembre 1999.

LES FIANCÉS D’IMILCHIL

Réalisé par Léandre-Alain BAKER, Maroc, 2015, 52 min

Nous sommes au Maroc, il y a bien longtemps. Une jeune fille et un jeune homme tombent amoureux l’un de l’autre. Un amour foudroyant, mais interdit. Leur union est rendue impossible à cause du conflit qui oppose les deux tribus dont ils sont issus. Un écho ou une sorte de Roméo et Juliette dans les hautes montagnes de l’Atlas Du sang et des larmes. Des larmes des deux jeunes gens naîtront deux lacs : Isli et Tilsit, dit la légende. De nos jours, toujours au Maroc, chaque année sur les cimes du haut Atlas, aux alentours du mois d’août et de septembre, se tient le festival des mariages collectifs, émanation de la légende. Deux jeunes fiancés témoignent de leur vie peu avant le festival où ils scelleront enfin leur union. Une jeune divorcée se prépare également à trouver un second mari tandis qu’une jeune fille, rebelle et intelligente se révolte contre ces traditions ancestrales. Mais il y a aussi tous ces gens simples qui vivent rudement en espérant un avenir meilleur, sinon une bonne année avec de bonnes récoltes, et qui attendent le temps des festivités car le festival des fiançailles est aussi un énorme marché pour écouler les produits du terroir et autres artisanats. Et puis, il y a « La baraka » de Sidi Ahmed El Oulmghani, un saint marabout dont le mausolée s’inscrit dans la légende, et qui veille et entoure les habitants de cette agglomération de sa bienveillance.

Biographie

Acteur, auteur et réalisateur congolais, Léandre-Alain BAKER est né à Bangui en Centrafrique. Il a réalisé plusieurs fictions : Ramata, long-métrage, Un Pygmée dans la baignoire, La couture de Paris, Au bout du couloir, Les Oranges de Belleville, courts-métrages et des documentaires : Yolande ou les blessures du silence, Les Fiancés d’Imilchil, Diogène à Brazzaville, Tchicaya la petite feuille qui chante son pays… Comme écrivain, il est l’auteur de “Ici s’achève le voyage”, roman, éditions L’Harmattan. “Les jours se traînent, les nuits aussi”, théâtre, éditions Lansman. “L’enfer comme station balnéaire”, théâtre, éditions Lansman. “Le vent secoue la montagne”, poésie, éditions Dédicaces Montréal. “L’effet de serre sur le comportement des anges”, théâtre, “Dieu roulera l’univers comme une natte”, théâtre, à paraître aux éditions Lansman. Il est également scénariste. Au théâtre, il a travaillé comme comédien sous la direction, entre autres, de Gabriel Garran, Philippe Adrien, Christian Schiaretti, Philippe Mercier, Peter Brook, Thierry Mennessier…

Rwanda, la vie après – Paroles de mères

Rwanda, la vie après – Paroles de mères

Réalisé par Benoît Dervaux et André Versaille, Rwanda, 2014, 70min

Six femmes tutsies, violées dès avril 94 par des génocidaires hutus, racontent leur calvaire : le viol, la grossesse, l’accouchement, l’errance, la condamnation à vivre avec un être issu de la barbarie des hommes. Vingt ans après, nous suivons ces femmes et leurs enfants devenus jeunes adultes.

 

 

 

 

 

Biographie

Benoît Dervaux devient l’assistant caméraman de Manu Bonmariage  pour l’émission Strip-Tease à

La RTBF En 1990.

Par après il réalise ses propres projets produits par DERIVES, l’atelier de production documentaire des frères Dardenne : «Gigi et Monica», «Gigi, Monica et Bianca», «La Devinière» et «A dimanche».

En 2002, il entame une collaboration dans le cadre de «Temps d’images», festival coproduit par

Arte et La Ferme du Buisson, qui débouchera sur la production de «Black Spring», un essai de 26’ diffusé sur Arte en Novembre de cette même année ainsi que sur un nouveau spectacle : «L’ordre de

la bataille». Depuis 2004, Benoît mène de façon individuelle une recherche vidéo autour de l’abstraction et des liens hypothétiques entre l’image en mouvement et la peinture.

Cadreur des films de Jean-Pierre et Luc Dardenne depuis «La promesse» jusqu’au récent «Deux jours, une nuit »,  il assure en 2003 la direction de la photographie de «Stormy Weather» de Solveig Anspach, signe l’image de «La petite chartreuse» de Jean‐Pierre Denis, collabore avec Jacques Doillon en 2007 sur «Le premier venu» et avec Renato De maria  sur «La Linéa ». Suivra «Post Partum» de

Delphine Noels et «Les rayures du Zèbre» de Benoit Mariage.

En 2014, il réalise pour Dérives, sur un projet d’André Versaille, «Rwanda, la  vie après – Paroles

de mères».

 

Éditeur depuis 1971 (Éditions Complexe, puis AV éd.), André Versaille est par ailleurs l’auteur de plusieurs livres d’histoire et de littérature, parmi lesquels : 60 ans de conflit israélo-arabe. Témoignage pour l’Histoire.Entretiens croisés avec Boutros Boutros-Ghali et Shimon Peres.

Il est également l’auteur d’une pièce de théâtre, La Bêtise, l’art et la vie (monologue à partir de la

correspondance de Flaubert) qui fut montée par Claude Chabrol et interprété par François Périer.

André Versaille s’intéresse de très près au génocide des Tutsi depuis 13 ans. À ce titre, il a effectué plusieurs séjours au Rwanda depuis 2004, lors desquels il a eu l’occasion de rencontrer de très nombreux Rwandais dont il a filmé les témoignages (plus de 300 heures). Son intérêt s’est surtout porté sur la situation des femmes rescapées. Ce film est l’aboutissement de 13 ans de relations avec la population rwandaise.

 
 

Avec le soutien de : 

DRAC cget Bourgogne Franche Comte Grand Besancon Besancon

Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains Douches Senacle FRAC Cinema Victor Hugo aparr Bains Douches Cinematheque ligue enseignement Sandales Empedocles aparr irts diocese

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune africultures France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM Signis

Avec l'accompagnement de : 

Fraternite generale Mois du documentaire Destival des solidarites Alimenterre africultures the film foundation World cinema project Centenaire Jean Rouch

Avec l'appui de :

Fraternite generale Bevalot Phox Garage Morel Le Criollo FASO TRIBAL Petite fleur