16è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon, du 5 au 13 novembre 2016

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

17° édition du 11 au 18 novembre 2017

Appel à films et projet jusqu'au 30 juin 2017 : Accès aux formulaires d'inscription

Mustapha Kharmoudi (écrivain)

Vendredi  3 Novembre

Mustapha Kharmoudi est né au Maroc en 1950 . Arrivé en France en 1971, il vit aujourd'hui à Besançon.

DEA en sociologie, Diplôme supérieur du travail social. Militant de longue date de la cause des immigrés, Ancien directeur de la Maison de la Méditerranée à Belfort.

A publié de nombreux articles sur les questions liées à l'immigration.

Mais surtout il a publié dans plusieurs revues littéraires de la poésie et des nouvelles. Consultant sur plusieurs films dont « Fatima » de Philippe Faucon

Dominique Garing

Samedi 5 novembre : rencontre professionnelles

Documentaire compétition l’arbre sans fruit petit kursaal – en présence de la réalisatrice Aïcha Macky

DOMINIQUE GARING

FORMATION PROFESSIONNELLE

         • 1981: Stage vidéo INEP  

         • 1986: Stage INA technicien vidéo polyvalent.

         • 1995: Gradué EAVE Alpes Rhin

         • 1996 / 1997: PRODUIRE EN REGION

         • 1999/ 2000:   Gradué EURODOC

PRODUCTEUR

à  TÉLÉ SAUGEAIS (1986/1994)  et ensuite à VIE DES HAUTS PRODUCTIONS

•  LES MONTAGNONS. Série 6 fois 26 mn.

•  Le magazine documentaire “LA VIE DES HAUTS”

•  LE CASINO DES CHAUVIN.  doc de 52 mn de C. Ferrux. Diff France 3

•  ALBA POUR UNE IDEE.  doc de 52 mn de H. Lioult. Diff France 3

•  QUELQUE CHOSE DE TRÈS PRÉCIEUX.  doc de 52 mn de A. GIRARDOT. Diff France 3

•  LES ENFANTS DE PÉRICLÈS.  doc de 52 mn de J.L. VUILLERMOZ. Diff France 3

•  DOCS ET MEDOCS EN CAMPAGNE.  doc de 52 mn de C. ANDREI. Diff France 3

•  ALORS TONTON.  Film d’animation de 12 mn

•  LOS FRANCESES.  doc de 52 mn de C. FERRAND. Diff France 3

•  LE SERMENT DE CHARLES.  doc de 52 mn de A. GIRARDOT. Diff France 3

•  LES BERGERS DU MONT D’OR.  doc de 52 mn de J.P MACCHIONI. Diff France 3

•  UTOPIE DE PESSAC.  doc de 52 mn de J.M. BERTINEAU. Diff France 3

•  CHAUX UNE FORET EN MOUVEMENT.  doc de 52 mn de J.P MACCHIONI. Diff France 3

•  L’ARC EN CIEL AU PIED DE LA LUNE.  doc de 52 mn de J.B. BENOIT.

•  Collection LUMIERE D’AFRIQUE, OCEAN INDIEN, EURASIE

•  HENRI POINCARE.  doc de 52 mn de P. WORMS. Diff France 3

•  DOUBS/LOUE.  doc de 52 mn de J.P MACCHIONI. Diff France 3

•  LE CORBUSIER DE PESSAC. doc de 52 mn de J.M. BERTINEAU. Diff France 3

• L’ARROSEUR. Réal : J.B. BENOIT. Diff France 3

AUTEUR / RÉALISATEUR

         • LES MONTAGNONS. Série 6 fois 26 mn. coproduction: La MISSION CÂBLE

• LA VIE DES HAUTS co-réal.  50 magazines de 13 mn co-réal.  Diff : France 3 Bfc

• AU TEMPS DE LA FEE VERTE documentaire de 52 mn Diff : France 3 Bfc

         • PAULINE  A LA FERME. Série pour enfants 12 fois 5 mn.  coprod: ASTER Diff: CANAL J

• JULIEN A LA MER. Série pour enfants 12 fois 5 mn. coprod: ASTER Diff: CANAL J

 

Aïcha Macky

Samedi 5 novembre

Documentaire compétition l’arbre sans fruit petit kursaal – en présence de la réalisatrice Aïcha Macky

Bio-filmographie

Aïcha Macky

Titulaire d’une maîtrise en sociologie et passionnée par l’image, Aicha Macky côtoie le Forum Africain du Film Documentaire (FAFD) de Niamey dans le but de devenir documentariste.

Elle débute sa carrière de cinéaste avec son premier court métrage « Moi et ma maigreur » (13 mn, 2011), qui questionne la perception du corps « maigre » et le lien que fait la société avec les maladies telles que le sida.

 

Elle obtient un Master I en Audiovisuel et Documentaire de création puis un Master II en Réalisation Documentaire de Création à L'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal en 2013 avec son film « Savoir faire le lit » qui interroge les tabous et les non-dits autour de la question de l'éducation sexuelle entre mère/fille au Niger (Forum africain du Film documentaire de Niamey, Festival Cinémas d’Afrique d’Angers, Festival du film d'Amiens, Festival de Lausanne, Festival de Films de Femmes de Dakar...) Elle poursuit sa formation par des stages successivement au sein de Contrechamps et de Maggia Images, en travaillant comme assistante sur de nombreux films de fiction et de documentaire parmi lesquels « Une journée Avec Alhousseini » d'Idi Nouhou.

« L’Arbre sans fruit » est son premier long-métrage documentaire.

Fares Naânaâ

Samedi 5 novembre

Long métrage de fiction en compétition  au-delà des frontières petit kursaal en présence du réalisateur Fares Naanaa

Biographie

Farès Naânaâ, né le 25 septembre 1975 à Tunis, est un acteur, réalisateur et producteur tunisien.

Il étudie à l'Institut supérieur d'art dramatique de Tunis, puis intègre l'Institut maghrébin du cinéma de Tunis, où il obtient son diplôme en réalisation audiovisuelle en 1996.

À partir de 1997, il occupe différentes fonctions en tant qu'assistant réalisateur, producteur, producteur exécutif et acteur dans des courts métrages et séries télévisées. Il est notamment assistant réalisateur sur le film Satin rouge de Raja Amari en 2001 puis sur le film Le Soleil assassiné d'Abdelkrim Bahloul en 2003.

Son premier court métrage, « Casting pour un mariage », est sélectionné dans plusieurs festivals. Il reçoit le premier prix au Festival méditerranéen du court métrage de Tanger au Maroc en 2005.

En 2008, il se fait connaître du public tunisien grâce à son rôle de Mourad Néji dans la série télévisée Maktoub.

Par ailleurs, il réalise et produit plusieurs spots publicitaires et films institutionnels ainsi qu'un documentaire intitulé « Les Femmes tunisiennes et la participation dans le processus de démocratisation ».

De 2010 à 2012, il produit l'émission Memnou Al Rjel (Interdit aux hommes), diffusée sur Nessma2.

En 2015, Farès Naânaâ réalise son premier long métrage, «  Les Frontières du ciel », avec les acteurs Lotfi Abdelli et Anissa Daoud.

 

Nouss Nabil

Dimanche 5 novembre

Documentaire Le Ruugda parle le  en présence de Nouss Nabil

Biographie

Je veux contribuer à l'amélioration de la condition humaine à travers ma musique"

Inoussa Ouédraogo, Nouss Nabil de son nom d'artiste, est un artiste complet. A 34 ans, il est musicien, chanteur, compositeur, interprète et comédien.

En 1997, Nouss Nabil s'inscrit à l'Université de Ouagadougou. C'est à cette occasion qu'il découvre la musique, et quelques mois plus tard il sort sa première composition.

Deux ans après, son travail sera récompensé par la sortie d'un album "Diana Rose", un disque de variété qui le révèlera au public comme un espoir sûr de la scène burkinabé.

Son inspiration, il la puise chez "Black so man", artiste disparu mais toujours présent dans ses compositions.

En 2003, la projection du film "La colère des dieux", en ouverture du FESPACO, dans lequel il joue, lui donnera un élan supplémentaire.

Pendant ces trois dernières années, Nouss décide d'apprendre le "Ruudga", un violon traditionnel. Il apprend aussi à jouer de la calebasse. Mais cette rencontre entre le violon traditionnel et l'artiste va marquer définitivement sa vie de musicien et changer profondément sa vision de la musique. "Le violon m'a permis de savoir qui j'étais vraiment et a confirmé surtout le fait que j'étais né pour faire de la musique".

L'univers sonore de Nouss Nabil est un savant mélange d'instruments traditionnels et d'instruments "classiques", où le Ruudga et la calebasse côtoient les guitares électriques. Ce mélange de sonorités, traditionnelles et modernes, c'est une manière pour moi d'interpeller la conscience humaine avec un univers sonore qu'il n'a pas l'habitude d'entendre. Peut-être cela contribuera-t-il à mon épanouissement spirituel?".

Nouss Nabil est une force de la nature : 3 heures de violon par jour, puis 2 heures de calebasse, exercices vocaux, lectures? Nouss n'arrête pas. Ce perfectionniste se donne d'ailleurs pour devise : "Travail, persévérance, humilité".

Malek Bensmaïl

Dimanche 6 novembre

documentaire compétition contre-pouvoirs l en présence du réalisateur Malek Bensmail

Biographie

Malek Bensmaïl

Il consacre sa filmographie au cinéma documentaire, entièrement engagé sur son pays. Il dessine au travers ses films les contours d’une humanité complexe : démocratie, modernité-tradition, religion, société. Une volonté d’enregistrer la mémoire contemporaine et faire du cinéma un enjeu de réflexion entre les cultures. Guerres secrètes du FLN, La Chine est encore loin, Aliénations, Algérie(s), Boudiaf, un espoir assassiné, Territoire(s)

 

 

 

 

Moussa Hamadou Djingarey

Jeudi 10 novembre

long métrage de fiction compétition le pagne en présence du réalisateur Moussa Hamadou Djingarey

Biographie

Moussa Hamadou Djingarey est un cinéaste nigérien né le 9 juillet en 1973 à Zinder.

 Ce jeune réalisateur réalise son premier documentaire en 2005. Il s'agit d'un film de 26 minutes sur la croix d'Agadez qui a été diffusé par la chaîne CFI et 53 autres chaînes africaines. Depuis il a réalisé une dizaine de fiction et de documentaire dont le dernier, intitulé « LE PAGNE », sorti en septembre 2015. Il a participé à plusieurs festivals internationaux dont, le FESPACO, le festival "vue d’Afrique" au Canada, le festival "image et vie" à Dakar et le festival de Milan en Espagne. Il est aujourd'hui, l'un des meilleurs cinéastes nigériens. HASSIA, est l'une des meilleures fictions du réalisateur nigérien.

Le réalisateur Djingarey a été décoré par le Président de la République, le 18 décembre 2011, lors de la fête de la proclamation de la République du Niger.

Filmographie

2005 Réalisateur du film documentaire "La mystérieuse croix d'Agadez".

2006 Réalisateur du film documentaire "Tagalakoy".

2006 Réalisateur du film institutionnel "Lutte contre la désertification au Niger".

2008 Réalisation du film documentaire "Sorkos.

2008 Réalisation du film de fiction "Un casting pour un mariage".

2010 Réalisation du film documentaire "DJAMMA, Madame Courage".

2010 Réalisation du film documentaire "le chemin de l'intégration".

2010 Réalisation du long métrage de fiction "HASSIA"

2012 Réalisation du film "Le retour au pays"

2013 Réalisation du film "KORE"

2015 Réalisation du film "LE PAGNE"

François Margolin

Dimanche 6 novembre

documentaire hors compétition salafiste petit kursaal en présence du réalisateur François Margolin

Biographie

FRANÇOIS MARGOLIN

Ancien élève de l’IDHEC (l’actuelle FEMIS), François MARGOLIN a commencé comme assistant puis monteur de Raymond Depardon.

Auteur, il a vu le premier court-métrage qu’il réalisait, « Elle et Lui », remporter le Prix Jean Vigo. Puis, il a co-écrit les scénarios des films de Hou Hsiao-Hsien, Arielle Dombasle ou Szymon Zaleski.

Réalisateur, il signe un premier long-métrage, « Mensonge », avec Nathalie Baye, Grand Prix des Festivals de Chicago et Tokyo, puis de nombreux documentaires, primés à travers le monde, en particulier « La Pitié Dangereuse » (co-auteur Rony Brauman), une histoire politique de l’Humanitaire, « Falashas », sur les Juifs noirs d’Ethiopie, « L’Opium des Talibans », prix du FIPA 2001, ou encore « Les Petits Soldats », sur les enfants-soldats du Libéria. « L’Antiquaire », avec Michel Bouquet, Robert Hirsch, François Berléand, Anna Sigalevitch,…, sorti en Mars 2015 et présenté dans de nombreux Festivals à travers le monde. Enfin, en 2016, « Salafistes », co-réalisé avec Lemine Ould Salem, documentaire qui a suscité la polémique en France après sa présentation au FIPA, mais qui connaît une très grande carrière internationale.

Producteur, il a travaillé avec des réalisateurs aussi prestigieux que Raoul Ruiz (« La Nuit d’en Face »), Hou Hsiao-Hsien (« Le Voyage du Ballon Rouge »), Olivier Assayas (« Boarding Gate »), Djinn Carrénard (« Donoma »), Raymond Depardon (« Empty Quarter, une femme en Afrique »), Hélène Lapiower (« Petite Conversation Familiale »), Danis Tanovic (« Mort à Sarajevo », Ours d’Argent au Festival de Berlin 2016), Claude Lanzmann, Catherine Breillat, Arielle Dombasle, Claire Denis, Costa Gavras, Bernard-Henri Levy, Pavel Lounguine ou Abbas Kiarostami.

Il enseigne par ailleurs le documentaire à l’Université de Paris1-Sorbonne en Master 2.

 

Evelyne Agly

lundi 7 novembre

Courts métrages en compétition Evelyne Agly réalisatrice de brise de révolution

FILMOGRAPHIE

Evelyne AGLI

Après ses études de journalisme à l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel, elle a travaillé en tant que Reporter d’Images, correspondante et coordonnatrice de news-room pour la télévision panafricaine Africa 24. De 2011 à 2013, elle a réalisé son premier moyen métrage Sans Ordonnance avec Solferino (France) Images et Merveilles Production (Bénin) après une résidence d’écriture Africadoc en 2011.

Elle vit et travaille à Cotonou. Elle a également à son actif trois courts métrages : « Avizinli » 2013 ; « Dernièrement en ligne » 2014 et « La Perle de la Cité Lacustre » 2009 qui est une coréalisation. Elle prépare actuellement son premier long-métrage documentaire, «Femme de feu, de la richesse et du vent»

 

Aymar Ayéman Esse

Mercredi 9 novembre

écran blanc okuta ISBA – école des beaux-arts – en présence du réalisateur Aymar Esse

Réalisé par Aymar Ayéman Esse – Bénin 2015 1h - Documentaire

La beauté naturelle de notre environnement offre des préceptes magiques qui amènent la race humaine à y puiser son inspiration, source de vie et d’espoir pour son propre épanouissement. Dassa, ville béninoise au cœur des quarante et une collines laisse comme souvenir, à qui la visite, une image majestueuse du « OKUTA » ou la pierre. La sensibilité de l’artiste utilisant la pierre comme matière première nous propose un nouveau regard, magnifiant l’œuvre de la nature. Très attaché culturellement aux collines de la région, le peuple Idaasha à travers mythes et légendes, maintien un lien fort sacré avec la pierre.

 

 

Eau Pied des Collines au Bénin (ECPB) est une association créée en mars 2016 par Jean-Paul THABOUREY, malheureusement décédé depuis.

C’est à la suite de plusieurs séjours réguliers au Bénin que les membres fondateurs de EPCB ont constaté le manque de moyens matériels et financiers des populations locales dans beaucoup de domaines.

Le forage de 2 puits à haut débit dans le village de Kamaté-Shakaloké et la venue au Festival "Lumières d’Afrique" d’Aymar ESSE, réalisateur du documentaire OKUTA, sont les deux principaux projets de cette fin 2016.

Benoit Bizard

Jeudi 10 novembre

hommage pelengana bina petit kursaal en présence du réalisateur Benoit Bizard

Benoit Bizard
Réalisateur documentaire, 33 ans.

Passionné de musique et d'anthropologie, son approche touche les trajectoires de vie, les témoignages, la vie quotidienne d'ici et d'ailleurs, la "tradition", les pratiques artistiques...

Principales réalisations documentaires : En 2006, "Au fil du fleuve" qui montre le quotidien inattendu et éclectique d'un petit village malien. En 2009, en co-réalisation avec Paul Winling, "Pelengana Bina", entretien avec l'un des derniers grands joueurs de violon monocorde du Mali, aujourd'hui décédé. En 2012, projet "Nege Bo, forgerons du Mali", malheureusement arrêté suite aux évènements sur place.
En 2016, entre autres activités vidéo, il est assistant-réalisateur et cadreur sur le documentaire "Tant que les murs tiennent" de Marc Perroud, qui dépeint l'usine Rhodiacéta de Besançon. Il travaille actuellement sur une approche documentaire de la Palestine par la musique.

Mohamed MBOUGAR SARR

Mercredi 9 novembre

Sandales empédocles Ecrivain Mohamed MBOUGAR SARR

Le Mercredi 9 novembre à 19h aux Sandales d'Empédocle, Michel notre libraire-conseil accueillera Mohamed MBOUGAR SARR, jeune auteur d'origine sénégalaise qui a obtenu en 2015 le prestigieux Prix Ahmadou KOUROUMA pour son roman "TERRE CEINTE". KALEP, ville du Sumal est contrôlée par les islamistes qui y font régner la charia et la terreur. Pourtant à sa façon mystérieuse, la vie continue : les mères de deux jeunes qui ont été lapidés s'écrivent, un groupe de résistants se retrouve pour rédiger un journal ….

Un très beau roman d'une tragique actualité….

Mourad Boucif

Vendredi 11 novembre

long métrage de fiction compétition les hommes d’argile petit kursaal en présence du réalisateur Mourad Boucif

Biographie

Mourad Boucif est un réalisateur né en Algérie en 1971. À l'âge de 10 mois, ses parents originaires du Nord et du Sud du Maroc décident d'émigrer et de s'installer en France

À l'âge de 6 ans, sa petite famille arrive en Belgique. Après des études psycho-sociales, Mourad Boucif travaille depuis 1996 dans le tissu associatif bruxellois.

Son expérience est forgée sur le terrain, à partir de réalités qu'il rencontre à travers différents publics «fragilisés ».

Il milite également avec différentes associations, ONG humanitaires belges et internationales et est très actif dans différentes causes, à travers le Monde.

Très vite, il s'intéresse au 7e art et y conçoit ses nouvelles armes. Sa principale préoccupation : les mécanismes inégalitaires qui génèrent de l'exclusion sociale...

Il réalise plusieurs œuvres : Kamel (Moyen métrage) Au-delà de Gibraltar (Long métrage), La Couleur du Sacrifice (Long métrage Documentaire) et les hommes d'argile" (Long métrage)

Les thèmes abordés dans ses films tournent autour de la condition humaine.

Driss Chouika

Jeudi 10 novembre

long métrage de fiction compétition fidaa en présence du réalisateur Driss Chouika

Biographie

Driss Chouika est né en 1954 à Kelâa Sraghna au Maroc

Il obtient son baccalauréat en Sciences Economiques au Lycée Hassan II de Marrakech, en 1972, puis sa Licence à la faculté de droit à l'Université de Casablanca huit ans après. Durant un an, il suit un stage de formation pratique aux techniques cinématographiques à Paris.

Il participe au mouvement marocain pour le cinéma amateur (FNCCM). Il travaille comme stagiaire dans l'industrie du film, avant de devenir réalisateur à la télévision marocaine : Le Silence de la nuit (1996) et Semeur de vent (1997). Il est producteur d'une émission sur le cinéma, Zawaya, depuis 1994.

- Professeur de mathématiques au second cycle de 1974 à 1990.

- Membre du Bureau National de la Fédération Nationale des Ciné-clubs du Maroc de 1981 à 1989, chargé des relations extérieures.

- Membre fondateur des Rencontres du Cinéma Africain de Khouribga de 1983 à 1994, Secrétaire Général.

- Organisateur du Festival Maroc Arts 92 à Marrakech.

- Directeur de la programmation d'un Complexe Cinématographique.

- Directeur de la publication de la revue culturelle Vision Magazine.

- Producteur et/ou Directeur de production de plusieurs films de fiction, documentaires, téléfilms, spots publicitaires et émissions TV dont ZAWAYA (ANGLES), magazine de cinéma bimensuel, conçu et produit pour le compte de TVM, la 1ère chaîne nationale (155 émissions de 52 minutes), et "Le monde du cinéma" (102 émissions à ce jour)?

- Directeur artistique et réalisateur de la 35ème édition du Festival National des Arts Populaires de Marrakech (11 au 20 juin 1999).

- Membre chargé des relations extérieures du Bureau National de la Fédération Nationale des Ciné-clubs du Maroc.

Longs métrages : Mabrouk (1999), Le Jeu de l'amour (2006), Destins Croisés (2009), la main gauche (2011), Fidaa (2015).

Régis Kandem

Samedi 12 novembre

documentaire hors compétition boko haram petit kursaal en présence e du réalisateur Régis Kandem

Farid Bentoumi

Samedi 12 novembre

soirée de clôture good luck algeria petit kursaal en présence du réalisateur Farid Bentoumi

Avec Sami Bouajila, Franck Gastambide, Chiara Mastroianni

Sam et Stéphane, deux amis d’enfance fabriquent avec succès des skis haut de gamme jusqu’au jour où leur entreprise est menacée. Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou : qualifier Sam aux Jeux Olympiques pour l’Algérie, le pays de son père. Au-delà de l’exploit sportif, ce défi improbable va pousser Sam à renouer avec une partie de ses racines . Inspiré d’une histoire vraie.

Biographie

Farid Bentoumi est un réalisateur, scénariste et acteur franco-algérien.

Après avoir été comédien, il se tourne vers le documentaire puis la fiction. De 2011 à 2015, il écrit puis filme Good Luck Algeria, film s'inspirant de la participation de son frère Noureddine Maurice Bentoumi aux JO de Turin 2006 et plus généralement de l'histoire de sa famille. Avec ce film, sa volonté est d'utiliser une histoire sportive en partie fictive pour parler de thèmes comme l'intégration, la nationalité ou la transmission entre générations. « Au-delà de l’histoire du défi sportif, votre film parle surtout d’identité, d’immigration… »

 

 
 

Avec le soutien de

Drac Franche-Comté ACSE  Conseil Général du Doubs Ville de Besançon Cinéma Victor Hugo Simon Graphic Bévalot Phox Besançon Garage Morel BesançonGarage Morel BesançonLycée Pergaud BesançonCROUSRECIDEVMaghreb des Films Videlio EventsLe Sénacle

Appui média

L'Est Républicain  France Bleu Besançon  RCF Besançon  Africultures  Signis   Magazine Diversions      Affiche 2016