19è Festival des Cinémas d'Afrique de Besançon 2017

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Édition 2013

Photos Lumières d'Afrique 2013

Déambulation

Communication

Docu-Concert

Afri-Mômes

Ouverture du Festival et Vernissage de l’exposition Ouarzazate

10 novembre

11 novembre

12 novembre

13 novembre

14 novembre

15 novembre

16 novembre

Bivouac littéraire

Bivouac littéraire • les 9, 10, 11, 12 et 13 et novembre de 13 h à 21 h.

Librairie Les Sandales d’Empédocle

Une initiative prise en 2010, que nous renouvelons pour répondre aux attentes fortes des publics du festival. À la salle Collard, à coté du petit Kursaal, un espace agrandi, exclusivement dédié aux livres, au DVD et à la musique. Nous avons fait le choix, en partenariat avec la libraire Les Sandales d’Empédocles, de proposer un large panel de romans, livres jeunesse, bandes dessinées, sciences humaines, livres d’art, poésie en lien avec l’Afrique. Un large choix de DVD de films présenté à Besançon dans le cadre du festival ou des séances AfriCinéma. Enfin, de la musique des artistes francs-comtois.

Les grignotages

des Racines et des Feuilles

Cette année encore, possibilité de venir déguster, grignoter, savourer les créations des femmes de l’association « des Racines et des Feuilles » de Besançon. Proposés aux mêmes horaires que le « Bivouac littéraire », voila une occasion de venir flâner, rencontrer, échanger autour d’un verre de thé accompagné de pâtisseries du Maghreb. Le produit de la vente retourne intégralement à l’association pour développer ses actions.

Remerciements

Ce festival a été élaboré par une équipe de bénévoles militants : Myriam Nielsen et Bernadette Rouvre pour l’accompagnement des bénévoles ; Lili Alix pour les longs métrages de fiction ; Diogène Sebiyégé et Agnès Pentecôte pour « Mémoire d’Afrique » ; Marie-Paule Vieillard et Christine Ellena pour le « Bivouac » ; Daniel Toffel et son équipe pour « Vues d’Afrique » ; Anne-Christine Derrien, Marie-Julie Toha, Martine Desgranges, Paulette Kaba, Catherine Baïbet et Chantal Kalombo pour « Afri-Mômes » ; Michel Pommateau pour la logistique ; Pierrette Deschaseaux pour « Les Trésors Africains Cachés » ; Philippe Garnier et Jérôme Bœuf pour les courts-métrages ; Christiane Meltzer, Hervé Toha et Jean-Jacques Faivre pour les invités ; Geneviève Foucault-Vieille et Marie-Claude Vieille pour le Jury Jeune ; Josette Bos ; Chantal Commerçon ; Chantal Barbier et Albert Ziri pour les documentaires ; Jérôme Plantier pour la régie ; Anne-Catherine Schubert pour les pots ; Fabien Martinez pour le graphisme des exposants « Vues d’Afrique » ; Gaëtan Juillard, webmaster ; Marie-Claude Sixdenier et toute l’équipe Afrikalire.

Ce festival n’existerait pas sans la participation active, passionnée et désintéressée des 40 bénévoles investis durant la période du festival, venant de différents horizons.

Un merci spécial à Léa Scossa-Baggi, service civique, qui donne sans compter. Merci également, pour leur contribution et appui, à Jean-Michel Cretin de l’Espace Cinéma ; Tico et Manou de la Rodia ; Benjamin Dumez et toute l’équipe du Centre Nelson Mandela ; Jean-Michel Jaguot de Artyevents ; Sébastien Maillard du Crij et toute l’équipe du dispositif Carte avantage jeunes ; Pierre Kiefer et toute l’équipe du cinéma Victor Hugo de Besançon ; toute l’équipe du Kursaal, toujours aussi disponible et patiente ; Michel Jupille et toute l’équipe de la librairie Les Sandales d’Empédocle ; Julien Paris de la boutique Faso Tribal ; Christine Garnier, chargée des relations internationales à la Région Franche-Comté ; Philippe Renou et le service Jeunesse de la Ville de Besançon ; Jack Dumont et le service Communication de la Ville de Besançon ; la boutique Petite Fleur ; le magasin Doubs Direct ; le Garage Morel et ses collaborateurs ; l’imprimerie Simon à Ornans ; Alexandre Schneiter ; Bertrand Vinsu ; Philippe Héritier ; Christian Bourgon et toute l’équipe du centre diocésain ; le consulat du Maroc de Dijon ; l’association Des racines et des feuilles ; Alfred M’bongo ; Madame Aicha Kassoul, Consule de la République Démocratique et Populaire d’Algérie à Besançon ; Claude Bertin-Denis ; Christelle Henry et le service Culture de la ville de Besançon ; le restaurant Le 1802 ; la Brasserie du Commerce ; la brasserie Leffe ; la Pizzéria Il Tramonto ; Bernard Gentil et l’équipe du Maghreb des Films ; notre ami Michel Amarger et toutes celles et ceux – très nombreux – qui nous accompagnent, nous conseillent et nous font confiance.

Lumières d'Afrique 2013

Visuel Lumières d'Afrique 2013

[les temps forts du festival

Samedi 9 novembre à 14 h 30
Centre diocésain et de manière impromptue durant tout le festival
Rencontre Yassine Khaled.

Samedi 9 novembre à 14 h
Centre diocésain
Vernissage expo Ouarzazate.

Samedi 16 novembre à 20 h 30
La Rodia
Concert Manu Wandji.

[les nouveautés

Section ethnologie dans la proposition des documentaires

La Case à Livres dans la proposition Afri-Mômes

Mois du documentaire dans la programmation nationale du mois du documentaire

Les documents utiles

Bande annonce du festival 2013

Palmarès Lumières d'Afrique 2013

Voici le Palmarès complet de la 13è édition du Festival Lumières d'Afrique, du 9 au 17 novembre 2013 :

Coup de Cœur du Public de Besançon

C’est eux les chiens de Hicham Lasri (Maroc).

Prix du Jury Jeunes

Virgem Margarida de Licinio Azevedo (Mozambique).

Prix du Jury Signis

GrisGris de Mahamat-Saleh Haroun (Tchad).

Mentions spéciales pour Yema de Djamila Sahraoui (Algérie) et Sessi de Elvire Annick Adjamonsi (Bénin).

Prix du jury de la diaspora africaine de Besançon pour les courts métrages de fiction

Quand ils dorment (Al layla al akheera) de Maryam Touzani (Maroc).

Mentions spéciales pour À ton vieux Cul de Nègre » de Aurélien Bodinaux (Belgique).

Prix pour les documentaires :

Grand Prix Éden du Documentaire

Thinghir-Jérusalem, les échos du Mellah de Kamal Hachkar (Maroc).

Prix Spécial du Jury de la Compétition Documentaires (ex aequo)

Bruxelles-Kigali, de Marie-France Collard (Rwanda/Belgique) et Le chant des tortues, une révolution marocaine, de Jawad Rhalib (Maroc-Belgique).

Le film Coup de Cœur du Public sera projeté le dimanche 17 novembre, à 20h30, au cinéma Victor Hugo de Besançon pour seulement 1 €. Venez en avance pour être certain d'avoir de la place.

Docu-concert

La Rodia

Nous continuons le partenariat avec l’équipe de La Rodia pour cette proposition docu-concert qui est un savant dosage entre un documentaire musical et des artistes savoureux et engagés de Besançon. L’actualité fait que le documentaire retrace plusieurs années de créativité musicale et Manuel Wandji, artiste multiple installé à Besançon depuis de nombreuses années mais rarement programmé dans sa ville d’adoption. Le concert sera un savant mélange original de danse, avec la présence exceptionnelle sur scène de Merlin Nyakam (chant), Bruce Ykanji (hip hop) et Ryveh Leby avec la troupe d’Artkdanse (new style).

Explorateur en perpétuelle quête de musicalité, Manuel Wandji est un artiste aux multiples facettes. Sa créativité embrasse un champ artistique très large, car tour à tour il est percussionniste, chanteur, danseur, auteur, compositeur, producteur ou encore pédagogue… Toutes ces pratiques s’incarnent et se fondent à la perfection lors de ses concerts et ses créations pour les compagnies de danse. De père camerounais et de mère française, Manuel est le fruit d’une rencontre multiculturelle. C’est donc de mouvement et de voyage qu’il s’agira ici, tant il n’a de cesse de réduire les distances entre les hommes, entre les différentes pratiques artistiques, alliant tout aussi bien les percussions africaines que l’écriture pour cordes ou la culture urbaine (hip-hop, house…). Besançon, en Franche-Comté, est le laboratoire où Manuel teste son alchimie musicale et artistique, c’est aussi la ville où il élève ses enfants. C’est donc de cette ville que nous partirons pour ce documentaire. Plusieurs étapes seront nécessaires pour découvrir tout l’univers de Manuel : nous irons bien sûr au Cameroun, (deuxième pa- trie de Manuel) à la rencontre de ses amis artistes et de la forêt équatoriale ; à Turin en concert lors d’un festival. Le voyage continuera à New-York en 2010 avec le collectif de chanteurs « Voices » dirigé par Philip Hamilton. Répétitions, séquences « On the road » avec Manuel… puis en 2011 au festival d’Edimburg (Écosse) où ce groupe s’est produit pendant un mois. À Paris enfin, où Manuel entretient une amitié de longue date avec différents artistes dont le fameux Manu Dibango, invité dans son prochain album. Manuel nous accueillera dans les coulisses de sessions de travail avec des chorégraphes tel que Kader Attou de la Cie Accrorap ; extraits de spectacles de danse où Manuel signe la bande son. Différents acteurs de ses nombreux projets nous livreront les clefs de leur collaboration avec l’artiste sous forme d’interviews, nous brossant de cette manière un portrait croisé de l’artiste et de ses créations. Un saut dans le temps grâce à quelques images d’archives nous donnera une idée du chemin parcouru depuis ses débuts. Quelques séquences en pixelisation ou animation photos (voir grilloerik.free.fr) décalées mais significatives, ponctueront le récit. Un documentaire ne remplace pas un spectacle vivant, cela va de soi, mais il permet d’appréhender l’artiste dans sa complexité et de mieux apprécier sa musique. Il nous livrera les clefs de sa pratique artistique à travers des lieux, des êtres et de sa propre histoire, pour nous offrir un savoureux mix multiculturel entre voix, musique et danse… Bienvenue dans l’univers de Manuel Wandji !

Voyages & Friends : Manu Wandji

Extrait de Voyages & Friends : Manu Wandji

Lundi 11 novembre à 11 h. Petit Kursaal.

Documentaire réalisé par Érik Grillo et Manuel Wandji • Cameroun/Besançon/New York, 2013, 52 min.

Documentaire musical et chorégraphique autour de l’artiste franco-camerounais Manuel Wandji. Cet oiseau migrateur au pouvoir magique est un antidote puissant au repli identitaire. Il promène sur toute la planète son regard solaire et le métissage qu’il porte en lui. Un voyage sur 4 ans et 3 continents entre France, Cameroun, USA, Paris, Besançon et New York.

La projection sera suivie d’un débat avec Manuel “Wambo” Wandji et Guillaume Ajavon.

Concert de Manuel “Wambo” Wandji

Samedi 16 novembre à 20 h 30 • La Rodia • Location 12 / 10 € - guichet 14 / 12 € - tarif réduit pour les adhérents d’Artkdanse.

Rasta blond franco-camerounais, pétri de cultures africaines et de groove moderne, Manuel Wandji a le métissage chevillé à l’âme et au rythme. Compositeur et musicien accompli, Manuel Wandji est doué pour tout et surtout pour les percussions atomisantes, festives et complètement transcendantes… Il nous entraîne vers le groove sans que vous puissiez contrôler les pulsations de votre corps ! Mix original de sons urbains et d’influences ethniques, sa musique a aussi inspiré de nombreux chorégraphes du monde entier. Mais c’est en live qu’il est le plus impressionnant avec ses danseurs qui participeront à une soirée unique à la Rodia avec Merlin Nyakam (danse africaine) Bruce Ykanji (hip-hop) et Ryveh Leby avec la troupe d’Artkdanse (new style).

Billetterie » | Télécharger le flyer (PDF) »

Manuel “Wambo” Wandji

De père camerounais et de mère française, le métissage est au centre de sa créativité, sans cesse renouvelée par ses voyages et rencontres artistiques en Europe et aux États-Unis.

Mais l’Afrique reste la source, la culture dominante de son expression artistique.

1961, Manuel « Wambo » Wandji nait à Nancy (France) où son père faisait ses études.

1970, départ pour le Cameroun où le petit Manuel découvre sa deuxième patrie ; sa famille s’installe à Yaoundé. Commence alors sa véritable sensibilisation musicale : l’univers sonore de la forêt équatoriale et les musiques urbaines et traditionnelles.

1975, l’adolescence l’entraîne dans les clubs des quartiers populaires de la ville, Wambo n’y résiste pas et commence à « taper » avec ses potes de lycée : le premier groupe, les premiers concerts.

1980, départ pour la France. Tout en poursuivant des études techniques à Besançon, il découvre de nouveaux styles musicaux et rencontre le milieu de la danse, pour lequel il ne cessera jusqu'à aujourd’hui de composer (CieAccroRap).

1986, il crée la CieMetissage, où il est danseur et musicien.

1988, il débarque à Paris et joue pour Ray Lema, Papa Wemba… La scène « world » est riche et Manuel navigue au sein de formations diverses et découvre le travail en studio.

1992, il concrétise un vieux rêve : créer son propre studio d’enregistrement, sa propre structure, afin de pouvoir composer et produire en toute liberté: Wambo Productions est né.

1994/1995, tout en préparant ses premières productions (voir discographie) il accompagne Geoffrey Oryema, joue pour l’émission « Nulle part ailleurs » de Canal+ avec des artistes invités tels que Ben Harper, Manu Dibango ou Tom Jones…

1995/1999 il révèle le camerounais Henri Dikongue au public en produisant ses 2 premiers album (Wa et C’est la Vie), et tournera avec lui dans le monde entier pendant 4 ans.

1997, une tournée en France avec les acrobates kenyans Jambo Mambo.

2001, il accompagne Régis Gizavo, accordéoniste malgache.

2002, Il enregistre pour le DJ Martin Solveig (Album Sur la terre).

2003/2004 : premier projet en tant que chanteur-auteur-compositeur sous le pseudonyme de Wambo (Afro-reggae) et premières tournées avec son groupe et sortie de l’album au Cameroun en 2005.

2005, il enregistre et accompagne le chanteur gabonais Pierre Akengue.

2005/2006 : il commence à investir la scène parisienne avec le Voices of percussion project et ses amis danseurs… spectacle qu'il joue aujourd'hui dans le monde entier.

2006, reçoit le césar du meilleur artiste camerounais de la diaspora (Canal d'Or) par la chaine de télévision Canal 2.

2006 : il crée et finance le collectif Culture Mboa en partenariat avec Ruben Binam afin de sensibiliser le public camerounais sur les méfaits de la piraterie et organiser un réseau autonome de ventes de CD originaux.

2005/2011 : Il intègre le groupe « Voices », basé à New York, et se produit avec eux dans le monde.

2006/2013 : Tournées internationales et enregistrement des nouveaux albums et DVD sur 3 continents.

Discographie

  • 1994 - Radio Trottoir
  • 1995 - Henri Dikongué Wa
  • 1997 - Henri Dikongué C'est la vie
  • 1999 - Manuel Wandji Rhythms of life
  • 2002 - Manuel Wandji Spirit of roots
  • 2005 - Manuel Wandji Planet groove
  • 2005 - Manuel Wandji Près de moi, loin d'ici
  • 1994/2008 - Manuel Wandji Music for dance
  • 2013 - Manuel Wandji : Voyages & friends

Stage de Danse

Cours de danse africaine

Les 16 et 17 novembre, au gymnase de Saint-Claude avec Merlin Nyakam et Bruce Ikandji.

Réservation directement au 03 81 83 18 73.


Avec la collaboration de : 

avantage jeune Planoise Mandela Bains DouchesUniversité ouverteLes oiseauxCCASMaison de l'architecturecinemaviaCinema Victor Hugo aparr Bains Douches    Sandales Empedocles  irts

Avec l'appui média de : 

Est Planoise Mandela Diversions Macommune  France Bleu rcf Radio Campus Radio Bip Radio Shalom Villages FM

Avec l'appui de :

Fraternite generale